Atelier 3 : Mentorat , l'une des composantes de l’accompagnement des créateurs.

Intervenants :

-Alain AUBUT,  Vice-Président de la Fondation pour l’Entrepreneurship au Canada

-Marc BETINAS,  Mentor

-Bernard GIRAUD,  Chef d’entreprise mentoré

-Animé par Marc CHAZAUX,  Directeur Agroparc


Les supports utilisés par Monsieur Alain AUBUT sont disponibles sur ce lien.

Monsieur Alain Aubut rappelle les différentes activités de la fondation.  Celle-ci édite des ouvrages,  mène des actions de sensibilisation à l’entrepreneuriat,  mobilise et forme les acteurs de la création et du développement  d’entreprises.

Elle a créé,  il y plus de 10 ans,  un dispositif de mentorat pour les entrepreneurs dont l’objectif est de faire passer une petite entreprise à une entreprise de taille intermédiaire.

Il existe au Québec 70 cellules locales de mentorat, 1100 mentors,  2500 mentorés.

Par rapport aux formes de parrainage en France basé sur l’accompagnement suite à un octroi de prêt,  l’approche mentorat repose sur un accompagnement de type savoir-être.

Le mentorat n’est pas du coaching,  de l’accompagnement technique ou professionnel.

Le mentor est un entrepreneur qui a réussi.  Sa mission est de briser l’isolement,  de développer les compétences et les connaissances du créateur et de développer son savoir-être. Il écoute,  questionne et recadre. Il existe un code éthique dans la mission du mentor : l’absence de conflit d’intérêt entre celui-ci et le mentoré.

Le mentorat double les chances des entreprises suivies.  73% des entreprises franchissent le cap des 5 ans.


En termes d’expérience française de mentorat suscité par une pépinière,  CREATIVA a mis en place un dispositif de mentorat depuis deux ans.
93 entreprises sont hébergées à CREATIVA.  25 mentors œuvrent et 35 entreprises sont mentorées.

Les difficultés recensées par la pépinière dans la mise en place du dispositif :

-difficultés à mettre en place les relations mentors/mentorés.

-le recrutement de mentors n’est pas facile.  A la différence du Québec,  la France ne possède pas réellement de communauté entrepreneuriale prête à se mobiliser bénévolement et sans conflit d’intérêt pour aider les jeunes entrepreneurs.

-il y a un réel besoin d’animation du dispositif.  Une plate-forme d’animation est indispensable de même que son financement.

A priori,  les pépinières peuvent être source de mise en place de dispositifs de mentorat.  L’animation des relations mentors/mentorés est cependant primordiale.

Comments