Dimanche 18 juin 2017


C’est le Pape Urbain IV, qui en 1264 a institué cette fête du Saint Sacrement. Jésus avait dit : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde… » La réalisation de cette Promesse, c’est l’Eucharistie. Jésus est réellement présent dans l’Eucharistie.

                                   Voilà pour nous l’occasion de réfléchir sur l’Eucharistie que nous vivons régulièrement. La Tradition de l’Eglise parle de deux tables : la table de la Parole et la table du Pain eucharistique.

 C’est pourquoi la Tradition demande au célébrant de présider d’abord à la table de la Parole et de ne se rendre à l’autel qu’à partir de l’offertoire. Deux tables où le Christ est présent. 

Deux lieux de présidence, sanctionnés par la parole du président : « le Seigneur est avec vous ». Edith Stein disait : « Le même Sauveur, que la parole de l’Ecriture nous met sous les yeux dans son humanité… habite parmi nous, caché sous l’apparence du Pain Eucharistique. Il vient à nous tous les jours comme Pain de Vie. Dans ces deux aspects, il se fait proche de nous et désire que nous le cherchions et le trouvions… 


Dimanche 30 avril 2017

3e dimanche de Carême : Luc 24,13 - 35) 


Le philosophe Jean Guitton écrivait : « S’il me fallait choisir dans l’Evangile la page que je voudrais sauver du néant, ce serait celle des disciples d’Emmaüs. » C’est vrai que cet évènement rejoint notre vie concrète. Jésus ressuscité apporte sa Paix : « La paix soit avec vous. »

                                   Les deux disciples marchaient, tournant le dos à Jérusalem. Tant de chrétiens autour de nous et peut-être certains parmi vous, comme eux, connaissent ce découragement dans les épreuves qu’ils traversent, ou celles qui touchent l’Eglise et le monde… Les trois mois de campagne pour les présidentielles ont semé chez beaucoup la tristesse et le doute…

                                   Jésus prend l’initiative de marcher avec eux. Ils ne le reconnaitront que plus tard, mais le fait est qu’Il est là, s’ajustant à leurs pas. Et Dieu agit encore ainsi dans notre propre vie. Il est là sur nos chemins. Il rejoint chacun d’entre nous. « Tu étais là et je ne le savais pas », dit Jacob après s’être battu avec Dieu.

            « Et nous qui espérions » … 

Voir l'intégralité de l'homélie


Dimanche 9 avril 2017

6e dimanche de Carême : Mathieu 26,14 - 27,66) 



Relevons d’abord une anomalie Liturgique ! C’est le seul dimanche de l’année où nous proclamons deux évangiles. Le premier, hors de l’église, était celui des Rameaux avec la joie et la lumière qui l’accompagnaient. Ainsi s’accomplissait ce que chantait le psaume 118, pour tout pèlerin arrivant à Jérusalem : « Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient… » Le second à l’intérieur de l’église, celui de la Passion, long et douloureux ; à l’intérieur pour les initiés, car dira saint Paul : il fait scandale pour les Juifs et les Païens…

                                   Donc aujourd’hui c’est le dimanche des Rameaux ! C’est un climat de joie que l’on respire. Il y a foule, c’est la fête et la louange.


                                                                        Voir l'intégralité de l'homélie



Dimanche 2 avril 2017

5e dimanche de Carême : Jean 11,1-45 

Homélie du Père Ph. Parent

La résurrection de Lazare, mais en quoi cet événement de plus de deux mille ans peut-il nous concerner ?



 Pour cela arrêtons-nous sur l’ami de Jésus : Lazare.



 Son nom en Hébreux peut signifier sans espoir. Lazare est enterré, quand Jésus arrive ; mais aussi il est lié !
 Pourquoi ce mort est-il ligoté ? 



Voir l'intégralité de l'homélie



Dimanche 26 Mars 2017

4° dimanche de Carême : Jean 9,1-41 


Homélie du Père Ph. Parent



Beaucoup d’acteurs, dans ce passage d’Evangile !

1)   Les voisins du miraculé ! Certains le reconnaissent : c’est le mendiant que nous croisons habituellement. D’autres pensent que c’est un homme qui lui ressemble : un sosie ! L’impossible n’appartient qu’à Dieu, comme le déclare l’aveugle guéri : « On n’a jamais entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle de naissance… » Aujourd’hui, Dieu continue à se manifester. Comment réagissons-nous devant ses Merveilles ?

2)   Peut-être ressemblons-nous aux disciples ! Ils pensent que Dieu fait payer le prix du péché des parents sur les enfants. C’est vrai que nous leur ressemblons un peu : « Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour qu’il m’arrive cette épreuve ? » 

                                                                        Voir l'intégralité de l'homélie


         Retour à actualités