CDI

Le CDI, Centre de Documentation et d’Information, est un lieu privilégié de travail et de lecture. C’est aussi un endroit calme, accueillant, agréable et confortable. Pour qu’il le reste, tout le monde doit respecter son règlement intérieur. Ce dernier s’harmonise avec le règlement intérieur de l’établissement quant à la tenue des élèves et au respect des lieux et du matériel.

Différents genres de documents sont mis à la disposition des élèves, il y en a pour tous les goûts : romans, bandes dessinées, documentaires, revues… Le kiosque ONISEP est aussi régulièrement fourni pour informer sur les métiers. L’espace informatique est dédié aux recherches et aux manipulations de logiciels exploités dans différentes disciplines.

La documentaliste gère le fonds documentaire du CDI (commandes de livres, enregistrement sur la base BCDI, couverture des livres, rangement…). 

Elle est aussi investie d’une mission pédagogique qu’elle accomplit seule (IRD : initiation à la recherche documentaire, éducation aux médias…) ou en collaboration avec les enseignants à travers des projets ponctuels ou réguliers (semaine de la presse, printemps des poètes, EPI, ambassadeurs en herbe, journée du livre...). 

Par ailleurs, la documentaliste propose et encadre des activités comme le club journal ou club de lecture et le prix Jacaranda.

Règlement intérieur du CDI

Lapbooks

Du 05 au 09 juin, le CDI abritera l’exposition de Lapbooks réalisés par les élèves de 6ème NSI. C’est un projet où les élèves ont laissé libre cours à leur imagination pour créer un « livre objet » à partir de thèmes abordés en HG, EMC durant l’année. L’aspect ludique de cette activité a donné naissance à des réalisations riches en connaissances et compétences artistiques ! Voici un petit avant-goût de ce qui vous attend si vous passez visiter l’expo !


      


Le grand prix Jacaranda

Depuis le début de l’année, des élèves de 4ème ont participé sur la base du volontariat au concours littéraire intitulé le Prix Jacaranda proposé par le CDI.

Prix Jacaranda 2017. Règlement
Ces élèves ont lu les cinq livres de la sélection de cette année et se sont réunis plusieurs fois durant l’année pour débattre de leurs lectures, argumenter et défendre leur choix. Au mois d’avril, deux déléguées du groupe se sont rendues au lycée DESCARTES de Rabat pour rencontrer les délégués des autres établissements participants et voter pour le livre qu’ils ont le plus aimé. Après un débat très riche, ils ont élu LE DOMAINE de Jo WITEK. L’auteure du livre gagnant s’est déplacée de France pour rencontrer tous les Jacarandistes la semaine du 22 mai. La rencontre de cette auteure rayonnante et très intéressante s'est déroulée le vendredi 26 mai au lycée Malraux de Rabat.

Compte rendu de la rencontre avec Jo Witek
par les jacarandistes du GSU

Le vendredi 26 mai, nous, les jacarandistes du collège Jean de la Fontaine accompagnés par la documentaliste, avons pris la route pour aller à Rabat afin de rencontrer l’auteure du livre Le Domaine, Jo Witek. Arrivés à Rabat, nous nous sommes tout d’abord dirigés vers le musée Mohamed VI d’art moderne et contemporain où nous avons découvert des œuvres d’art africain ainsi que l’exposition de Picasso. Nous étions tous impressionnés par ce que nous avons vu. Plusieurs œuvres de Picasso nous ont plus mais nous n’avons pas pu prendre de photos. En revanche, on a pris des photos de l’art africain que nous partagerons avec vous.

La célèbre écrivaine, Jo Witek, a répondu à nos questions sur son œuvre avec beaucoup d’enthousiasme et nous a éclairés sur les évènements de sa vie qui lui ont inspiré l’histoire de ce roman. « Le château fait partie de mes souvenirs. Effectivement, quand j’étais adolescente j’avais passé mes vacances d’été dans un immense château appartenant à une amie de famille très riche.» nous a  expliqué Jo Witek. Elle a ensuite décidé de créer le personnage de Gabriel, un personnage gentil, doux, pur, innocent et qui lui ressemble. Gabriel est un passionné d’ornithologie. « J’ai eu la chance de rencontrer plusieurs ornithologues que j’ai trouvé  fascinants. Ce sont des personnes calmes et apaisantes.» poursuit-elle.

Le Domaine est un livre mystérieux et spontané. Comme la plupart de ses livres, il est d’abord destiné aux adolescents mais il peut être lu et compris par tous les lecteurs. Selon Jo Witek, un bon écrivain est un écrivain qui change à chaque fois sa façon d’écrire et dont chaque livre est unique.

Jo Witek a commencé à écrire à l’âge de 8 ans lorsqu’elle s’est retrouvée un jour enfermée dans sa chambre. Elle en avait fait une histoire et sa maîtresse l’avait lu à toute la classe ce qui lui a permis de vaincre sa timidité. C’était sa première émotion d’écrivaine, elle s’était dit « que c’était très chouette d’écrire des histoires dans son coin ». L’écriture, pour elle, est un médicament, un moyen de se ressourcer. Quand elle écrit, elle se sent mieux. Elle nous a aussi dit qu’elle n’aimait pas écrire de suite à ses romans noirs car elle s’ennuie vite, et qu’elle aime nous emmener dans d’autres univers. Elle trouve que le savoir-faire est le pire ennemi d’un écrivain.

La rencontre a duré une heure trente minutes. Elle s’est achevée par une adaptation théâtrale d’un extrait du roman réalisée par les élèves de Malraux. Après quoi nous avons goûté et avons pris la route pour Fès en compagnie de Jo Witek qui a bien voulu dédicacer un exemplaire de Le Domaine appartenant au CDI et a si gentiment écrit des autographes sur nos petits carnets. Un grand merci à vous Jo Witek !

Voici ce que Jo Witek a pensé de sa rencontre avec les élèves : « Je me suis sentie chahutée, déracinée, embarquée, poussée, guidée, respectée, c'était bien. J'ai de mon côté essayé d'être à l'écoute des jeunes, de leurs envies d'écriture ou de lecture, de leurs questions, de leurs selfies improvisés et finalement importants pour eux, afin de sceller notre RDV… Le Prix Jacaranda doit se poursuivre. Pour les jeunes, pour les auteurs, car nous apprenons beaucoup ailleurs qu'en France. »

Anne-Claire l, Inès C, Rania E, Kenza G, El Arbi D