informatique‎ > ‎

OpenStreetMap

OpenStreetMap (OSM) est un peu le "Wikipedia de la cartographie". Il permet à "monsieur tout le monde" de créer la carte de près de chez lui. 
L'intérêt pour mes cours/ateliers est de montrer qu'on peut créer quelque chose d'utile "au monde" assez facilement grâce à Internet.

Pour éditer, le site OSM officiel a quelques éditeurs, de plus en plus faciles à utiliser, et comprenant un tutoriel pour les bases. Par contre, il est utile de faire un repérage sur le terrain. Pour cela, l'impression de cartes OSM "de base" contenant l'existant est intéressant. Il permet de préparer ce qu'on va voir. Pour des débutants, choisir un thème (ou plusieurs) est également intéressant : les bancs publics, les noms de magasins et les numéros des maisons, les arbres, les monuments, les musées, les parkings vélo, distributeurs d'argent, boites aux lettres... Pour les plus assidus, ils vont parfois jusqu'aux câbles électriques et voir les débats comment choisir le bon "tag" est toujours amusant (mais en anglais) :-).

Une fois le relevé fait, il faut encore mettre les bons noms. Heureusement, il y a une liste assez complète de "tags OSM" classiques (on peut toujours en ajouter), et une liste courte de tags OSM à imprimer pour aller sur le terrain. 

Il existe plusieurs pages pour trouver les bonnes pratiques de la cartographie OSM. En voici une pour les bonnes pratiques OSM pour cartographier une commune.

Qu'est-il possible de faire avec ces données ? Outre le faite de les avoir sur Internet, il existe par exemple des logiciels pour les utiliser comme navigateurs GPS (applications smartphone), il est aussi possible de créer ses propres cartes (MapsOMatic, Maperitive), avec uniquement les points d'intérêt souhaités (la carte des arbres et des bancs par exemple), faire des cartes poru cyclistes/randonneurs, des transports en commun... Il faut donc être le plus précis possible, et en noter que des valeurs "réelles", pas "pour que ça donne bien sur le site officiel". Par exemple, on ne note pas "cours d'eau" sur une route parce que c'est plus joli en bleu...
Comme les données géographiques sont sous une licence libre, n'importe qui peut en faire (presque) n'importe quoi. La liste des utilisations possibles n'est limitée que par notre imagination.


Atelier OSM

Pour un atelier d'1h30, après 2 essais, il me semble qu'il faut : 
  • leur faire créer leur maison, l'église de leur quartier/village, le nom de leur rue, etc. en fonction de ce qui existe déjà la fois précédente ; 
  • préparer les feuilles WalkingPaper par groupes, en notant dessus à quoi ils doivent faire attention (arbres, boulangeries, bancs, numéros de maison...) ;
  • leur donner un temps limite pour la prise de notes sur le terrain ; 
  • leur faire séparer les informations à mettre en ligne ;
  • vérifier auprès de chacun au moins une fois s'ils ont bien mis qqchose en ligne.
Comments