Animations‎ > ‎

Ciné débats

Pour l'année 2016/2017, la FFPU vous propose 5 ciné-débats !

Les séances de ciné-débats se déroulent pour la plupart en semaine, 
de 19h à 21h.
(page en construction)































1. Hannah Arendt (2012)
Mardi 4 octobre 2016 à 19h

A l’occasion de la journée internationale de la non-violence

Drame biographique réalisé par Margarethe Von Trotta
100 min
Synopsis: 1961. La philosophe juive allemande Hannah Arendt est envoyée à Jérusalem par le New Yorker pour couvrir le procès d’Adolf Eichmann, responsable de la déportation de millions de juifs. Les articles qu’elle publie et sa théorie de “La banalité du mal” déclenchent une controverse sans précédent. Son obstination et l’exigence de sa pensée se heurtent à l’incompréhension de ses proches et provoquent son isolement.



2. L'urgence de ralentir (2014)
Mardi 9 novembre 2016 à 19h

A l’occasion de la journée mondiale de la qualité 

Documentaire réalisé par Philippe Borrel, sur une idée originale de Noël Mamère
85 min
Synopsis: "Course suicidaire et inconsciente", selon Edgar Morin, l'accélération financière et technologique, déconnectée du rythme de l’homme, mène notre système à l'épuisement et vers des catastrophes tout à la fois écologiques, économiques et sociales. Mais alors que des algorithmes accentuent de manière exponentielle la spéculation financière hors de tout contrôle, aux quatre coins de la planète des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l'urgence et de l’immédiateté, pour redonner sens au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine ou encore en Inde, Philippe Borrel (Un monde sans humains ?) est allé à la découverte de ces initiatives, individuelles et collectives, qui proposent des alternatives basées sur d’autres paradigmes.


3. Résistance naturelle (2014)
Mardi 17 janvier 2017 à 19h

A l’occasion de la journée internationale de la cuisine italienne 

Documentaire réalisé par Jonathan Nossiter
85min
Synopsis: Réunis sous le soleil de l’Italie, une poignée de vignerons et un directeur de Cinémathèque partagent leur passion du vin et du cinéma.En quelques années, des agriculteurs libres ont transformé la conception du vin ainsi que son marché en produisant un vin dit « naturel ». Par goût de la liberté, de la transmission, de l’honnêteté artisanale et de la santé de la planète (et de ses habitants), ils sont entrés en résistance. Contre la tyrannie du marché et des gouvernements qui le servent. Stefano Bellotti, le Pasolini des vignes (poète et rebelle !) dans le Piémont et Elena et Anna Pantaleoni, deux générations de femmes Émiliennes, ré-imaginent, souvent avec leur ironie, comment contester. Rejoins par Corrado Dottori dans les Marches et Giovanna Tiezzi en Toscane, ils partent tous à la recherche de la prochaine bataille. Mais un engagement écologique envers la nature ne sert à rien s’il n’y a pas également une écologie de la culture. Comme le vin, la transmission vitale et le rôle contestataire de la culture cinématographique sont menacés de disparition. Dix ans après MONDOVINO, Jonathan Nossiter part à la rencontre en Italie de ses quelques résistants, de ces passeurs de vie.
texte extrait de: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=228063.html


4. Le labyrinthe du silence (2014)

Mard Jeudi 23 mars 2017 à 19h

A

A l'occasion de la journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l'homme pour la dignité des victimes

Drame / fiction historique réalisé(e) par Giulio Ricciarelli
124min
Synopsis: Allemagne 1958 : un jeune procureur découvre des pièces essentielles permettant l’ouverture d’un procès contre d’anciens SS ayant servi à Auschwitz. Mais il doit faire face à de nombreuses hostilités dans cette Allemagne d’après-guerre. Déterminé, il fera tout pour que les allemands ne fuient pas leur passé.


5. Les nouveaux chiens de garde (2012)
Mardi 2 mai 2017 à 19h

A l’occasion de la journée mondiale de la presse et de la liberté d’expression 

Documentaire réalisé par Gilles Balbastre et Yannick Kergoat
104min
Synopsis: Les médias se proclament "contre-pouvoir". Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur. (...) Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, Les nouveaux chiens de garde dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d'une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.