Sépulture de Hochdorf

La sépulture de Hochdorf est la tombe princière d'un guerrier celte de la première période de l’âge du Fer ( culture de Hallstatt) découverte en 1977 et étudiée en 1979 à Hochdorf, un quartier d’Eberdingen, au nord-ouest de Stuttgart dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne.

Cette sépulture était à l'origine sous un tumulus de terre recouvert de pierres d'un diamètre d'environ60 mètres et d'une hauteur estimée de 10 mètres. En son centre était creusé un grand caveau aux parois coffrées de bois constitué de deux caissons concentriques en poutres de chêne,respectivement de 7,4 x 7,5 m et 4,7 x 4,7 m de dimensions, l'espace entre eux étant rempli de 50 tonnes de pierres, sans doute pour décourager les pillards. Au cours du temps le toit qui recouvrait le caveau s'est effondré et le tumulus s'est arasé naturellement. La tombe est dès lors restée inviolée et a pu livrer les restes d'un homme richement paré et un mobilier d'une exceptionnelle richesse.

L'élément le plus spectaculaire est une espèce de divan en bronze doré sur lequel reposait le corps d'un homme d’une quarantaine d’années. Ce genre d'objet, une kliné, se rencontre plus habituellement chez les Étrusques, mais le décor de celle-ci comporte des éléments typiquement celtes. Il se pourrait donc que l'objet ait été importé puis redécoré ou copié par les artisans celtes. C'est le seul exemplaire connu chez les Celtes. Son décor est constitué de personnages debout sur des roues qui soutiennent le siège. Sur le dossier, des personnages sont représentés par incisions, avec deux chars à quatre roues.                                                                                                                                                                   Un char à deux chevaux et quatre roues et ses pièces de harnachement occupent le centre de la tombe, contrairement à d’autres sépultures, il n'est pas démonté. Son plateau était chargé de vaisselle de bronze.  Neuf cornes à boire étaient accrochées au mur, huit en corne d’aurochs et une, plus grande, en fer. Elles étaient recouvertes de feuilles d'or. Un cratère en bronze importé de Grèce et d'une contenance d'environ 500 litres, avec des traces d’hydromel dans le fond se trouvait également dans la tombe. Ce grand cratère décoré de têtes de lions a été fabriqué en Grèce. Le corps du défunt était accompagné de bijoux, torque et bracelet en or, et d'armes, toutes recouvertes de feuilles d'or. Un grand nombre de pièces de vaisselle en bronze (dont certaines sont des importations grecques) et des objets familiers, carquois et flèches, objets de toilette … ont également été retrouvés.