13èmes RID 2017

Les 13e Rencontres internationales de la diversité (RID) 2017
Colloque international et transdisciplinaire
Regards internationaux sur l’inclusion et les diversités en milieux de travail

Organisé par : Département de relations industrielles, Faculté des sciences sociales, Université Laval, AFMD, Les défis de la diversité, HEC-Liège (Université de Liège), ÉDIQ (Équipe de recherche en partenariat sur la Diversité culturelle et l’Immigration de la région de Québec)
En partenariat avec : CRSH (Conseil de recherche en sciences humaines), C4i (organisation du Congrès international sur l’Immigration, l’Intégration et l’Inclusion)
À l’Université Laval, ville de Québec (Québec), Canada
Les 5 et 6 octobre 2017

Pour détails et inscription :

Appel à communications
Le Québec se veut un laboratoire de l’interculturalité, un lieu d’affirmation de la mixité, un tremplin pour la prise en compte d’autres formes de diversité (statut social, état de santé, orientation sexuelle, âges au travail, etc.). La gestion des diversités à la québécoise est dès lors contextualisée sur les plans territorial, historique, culturel.
Lieux et contextes
Si la conception de la diversité en milieux de travail suscite des questionnements (cf. 12e Rencontres de La Rochelle), s’intéresser aux différents lieux et contextes où elle se manifeste permettrait de différencier enjeux sémantiques et pertinence des pratiques.
Les législations de différentes régions qui régissent la diversité au travail reposent sur des conceptions particulières du monde, sur des catégories potentiellement distinctes.  Approfondir leurs principes, en délimiter les contours, prendre conscience de leur spécificité en différents contextes organisationnels s’avère un exercice pertinent pour comprendre les pratiques, voire une source d’inspiration pour transformer et adapter celles-ci.
Une diversité pluralisée amène à réfléchir à la tendance à homogénéiser les politiques organisationnelles, où se confrontent d’une part le déploiement d’une stratégie censée toucher tous les pays / parties, d’autre part la prégnance des spécificités territoriales. De ces deux problématiques ressort la quête de pistes de solution en vue de trouver des points de contact (convergence) et de rupture afin de comprendre où et comment agir.
Une diversité/des diversités en crise 
Si le concept de la diversité est en crise (cf. 11e Rencontres de Liège), comment l’intégrer dans les nouveaux modes de gestion ?  Si ce concept subit une crise, vers quoi celle-ci devrait-elle tendre ou se transformer (inclusion, agilité, conception « responsable ») ? À l’opposé, la crise de la gestion des diversités se traduit-elle dans les faits par une conception « normalisante » (mainstreaming) menant à gérer une seule diversité totalement intégrée ? Si le concept de diversité se trouve en crise, quelles sont les nouvelles approches, les nouveaux sujets à traiter (cf. critères de la précarité, de l’apparence physique, etc.) ?
Diversité(s) et attraction des talents
La problématique entourant la conceptualisation de la diversité ne devrait pas empêcher de réfléchir à un élément situationnel commun à nombre d’employeurs performants œuvrant en francophonie et ailleurs dans le monde. L’attraction des talents ramène la gestion de la (ou des) diversité au rang des nécessités, en particulier dans les régions comme Québec où l’économie multiplie les occasions d’emploi pour les candidatures de qualité.
La région de Québec, lieu d’accueil des Rencontres 2017, entoure la capitale éponyme.  Les différents acteurs qui s’occupent d’y traiter la diversité le font selon une approche fondée sur la concertation et le (mé)tissage de réseaux (gouvernement, associations, établissements d’enseignement, services de santé), creuset pour traiter la diversité en contexte de territoires régionaux. Cette approche à la québécoise permet de co-créer des politiques visant l’adaptation du traitement des diversités. Ces acteurs seront mobilisés au cours des prochaines RID 2017.

Thèmes
Les communications pourront aborder toutes les caractéristiques de la diversité pertinentes en rapport avec la réalité des milieux de travail, tels :
Attitudes, comportements, pratiques des employeurs à l’endroit des groupes diversifiés
Générations au travail : au-delà des stéréotypes
Entrée et fin retardées de la vie active au travail
Impact des diversités (âges, genre…) sur les conventions collectives et les régimes de retraite
Métiers et professions occupés historiquement par des hommes ou des femmes
Équité et égalité professionnelles (salaire, gouvernance…)
Conciliation travail / vie privée : de nouveaux partages à considérer
Nouveaux modes d’inclusion en milieu de travail (accident et handicap, retour au travail et maladie chronique évolutive, gestion des risques psychosociaux)
Diversités et enjeux de santé mentale au travail
Insertion socioprofessionnelle des immigrants qualifiés, réfugiés, personnes de minorités visibles (stages, emplois, entreprenariat)
Accès aux professions réglementées
Interprétariat et médiation interculturelle dans le secteur de la santé
Itinérance, précarité sociale et insertion dans la vie professionnelle
Apparence physique
Diversités et PME
Concertation et collaborations des acteurs de la diversité
Participation citoyenne, villes et diversités

Comité organisateur
Michel Racine, Université Laval – Michel.Racine@rlt.ulaval.ca
Jean-Marie Peretti, Les défis de la diversité, ESSEC-Paris – peretti@univ-corse.fr
Maya Hagege et Marie Beaurepaire, AFMD France – mhagege@afmd.fr; mbeaurepaire@afmd.fr
Annie Cornet, HEC-Liège, Ulg – annie.cornet@ulg.ac.be
Kamel Béji, Mohamed Madène, Université Laval – Kamel.Beji@rlt.ulaval.ca; Mohamed.Madene@rlt.ulaval.ca
Soufyane Frimousse, IAE de Corse – frimousse@univ-corse.fr
Stéphanie Arsenault, ÉDIQ, Université Laval – Stephanie.Arsenault@svs.ulaval.ca

Comité scientifique 
ALTER, Norbert, Université Paris-Dauphine, France
ARCAND, Guy, UQTR, Trois Rivières, Canada
ARCAND, Sébastien, HEC Montréal, Canada
BARTH, Isabelle, EM Strasbourg, France
BÉDARD, Jean-Luc, TÉLUQ Montréal, Canada
BENDER, Anne-Françoise, Cnam, Paris, France
BENRAISS-NOAILLES, Laila, Université de Bordeaux, France
BENTALEB, Chafik, Université de Marrakech, Maroc
BOYER André, IAE Nice, France
BRUNA, Maria Giuseppina, IPAG Paris, France
CHANLAT, Jean-François, Univ. Paris-Dauphine, France
CHEVALIER, Francoise, HEC France
CHICHA, Marie-Thérèse, Université de Montréal, Canada
CORNET, Annie, HEC-Ulg, Liège, Belgique
DAVOINE Eric, Université de Fribourg, Suisse
DELHAYE Christine, CESEP, Belgique
DRILLON, Dominic, ESC La Rochelle, France
DUMAZERT Jean-Pierre, ESC La Rochelle, France
DUPORT, Michelle, Université Montpellier 3, France
DUPUIS, Jean-Pierre, HEC Montréal, Canada
EL KADARI BOUTCHICH, Driss, Univ. Mohamed 1er, Maroc
FRAY, Anne-Marie, ESCEM Tours, France
FRIMOUSSE Soufyane, IAE de Corse, France
GALLANT, Nicole, INRS, Québec, Canada
GLIDJA, Judith, Université d'Abomey-Calavi, Bénin
HAKIZUMUKAMA, Alexis, HEC-ULg, Liège, Belgique
HULIN Annabelle, Université de Tours, France
IGALENS, Jacques, Université de Toulouse, France
KAMDEM, Emmanuel, Université de Douala, Cameroun
KILIC Sinem, EDC Paris Business School, France
KLARSFELD Alain, Toulouse Business School, France
LEANZA, Yvan, Université Laval, Québec, Canada
LECHAUME, Aline, CEPE, MTESS, Québec, Canada
NASCHBERGER, Christine, Audencia Nantes, France
PARADAS, Agnès, Université d’Avignon, France
PERETTI, Jean-Marie, ESSEC Business School, Paris, France
PICHAULT, François, HEC-ULg, Liège, Belgique
REDON, Gaëlle, Paris Business School, France
SABOUNE, Khaled, Université Aix-Marseille, France
SAHRAOUI, Doha, Université de Marrakech, Maroc
SCOTTO, Marie-José, IPAG Nice, France
SEGAL Jean-Pierre, Dauphine, Paris, France
SEM Pascal, Université Lubumbashi, Congo RDC
ST-ONGE Sylvie, HEC Montréal, Canada
TISSERANT, Pascal, Université de Metz, France
TREMBLAY, Diane-Gabrielle, TELUQ, Montréal, Canada 

ċ
2017 Actes 13e RIC Laval Canada.zip
(3301k)
b00174457@essec.edu,
13 juin 2018 à 23:04