Bernard Esnault

Depuis plus de trente ans Bernard Esnault, secrétaire général du GIAA (Groupement des Intellectuels Amblyopes et Aveugles), enseigne la comptabilité financière à l’ESSEC, en étant malvoyant.

« Grâce au braille, aux enregistrements sonores et à d’autres techniques palliatives je peux accéder à la connaissance et communiquer.  Il faut savoir accepter la diversité et l’intégrer dans l’organisation. J’ai pu constater qu’il n’y avait pas de solution idéale mais beaucoup repose sur le dialogue avec les divers acteurs. Dans mon activité d’enseignement, il faut développer un climat de confiance et de coopération avec les élèves, les cadres en formation continue, les collègues. Je me suis progressivement efforcé de développer des supports pédagogiques que je suis capable de gérer malgré la déficience visuelle, par exemple une structure simple facilement mémorisable, depuis peu un diaporama bien construit avec quelques astuces. Une grande  rigueur, une excellente préparation aussi bien matérielle qu’intellectuelle, un repérage de l’espace sont incontournables. Certes, les progrès technologiques de ces dernières années favorisent l’autonomie et une plus grande liberté dans l’organisation du travail mais cela ne résout pas tous les problèmes, par exemple l’accessibilité aux sites internet. L’aide humaine demeure précieuse, de plus elle apporte des contacts privilégiés dans mon cas avec les étudiants ou avec des collaborateurs du Groupe ESSEC. »
Comments