DANS LE CADRE DE SES PROJETS INNOVANTS, L’ESSEC CERTIFIE SES DIPLOMES EN S’APPUYANT SUR LA TECHNOLOGIE BLOCKCHAIN BITCOIN.

L’ESSEC Business School a noué un partenariat avec la société Paymium, leader européen de la technologie Bitcoin, basée à Paris, pour rendre ses diplômes infalsifiables et facilement vérifiables.

La technologie Blockchain/Bitcoin s'appuie sur un registre public de transactions sécurisées. Le protocole Bitcoin permet à chacun, sans autorisation ou contrat préalable, de coopérer sur internet avec les autres participants pour stocker et mettre à jour cette base de données, dite Blockchain.

Les participants forment ainsi le réseau Bitcoin, qui s’ajoute à d’autres réseaux ouverts sur l'internet comme le web ou le courrier électronique.

Grâce à cette technologie, l’ESSEC vous propose donc un moyen rapide et efficace de certifier l’authenticité d’un diplôme ESSEC.

Vérifiez maintenant l'authenticité d'un diplôme ESSEC

Comment ça marche ?

1. L’ÉTUDIANT EST DIPLÔMÉ

  • L’école numérise le diplôme de l’étudiant ;
  • L’école stocke la copie numérique du diplôme sur un site dédié crée par Paymium : http://diploma.report/ ;
  • Ce faisant, le site « hashe » la copie numérique du diplôme (calcul d’une clef, ou empreinte, propre au document) ;
  • Paymium écrit sur la blockchain Bitcoin cette empreinte numérique du diplôme (dans une liste des empreintes des diplômes d’une même promotion) à l’aide de l’adresse de l’école et conserve l’empreinte numérique de cette transaction ;
  • Sur diploma.report, l’étudiant conserve et peut télécharger à tout moment trois choses distinctes : une version numérique du diplôme, l’empreinte numérique du diplôme (le « hash ») et l’empreinte numérique de la transaction écrite dans la blockchain.
  • L’étudiant est encouragé à garder la copie numérique de son diplôme. Cependant, s’il la perd, il peut la retrouver sur diploma.report.

2. L’ÉTUDIANT DIPLÔMÉ POSTULE À UNE OFFRE

  • Il envoie la version numérique (le fichier pdf) de son diplôme ;
  • Il envoie dans le même temps l’empreinte (« hash ») du diplôme ;
  • Il envoie aussi l’empreinte de la transaction blockchain.

3. L’ENTREPRISE SOUHAITE VÉRIFIER QUE LE DIPLÔME DE L’ÉTUDIANT EST CORRECT

  • L’entreprise télécharge le diplôme de l’étudiant (le pdf reçu, ou après recherche sur le site diploma.report) ;
  • Via diploma.report, elle calcule l’empreinte numérique de ce document et vérifie que c’est bien la même que celle que lui a également envoyé l’étudiant ;
  • L’entreprise va sur un site d’exploration de la blockchain comme blockcypher.com et saisit le hash de la transaction blockchain. L’entreprise voit apparaître alors l’adresse de l’école comme origine de la transaction ainsi que l’empreinte de la version numérique du diplôme. Ceci constitue une preuve cryptographique que le diplôme de l’étudiant reçu par l’entreprise est correct.