DCC












Le Dossier Communicant de Cancérologie (DCC) permet le recueil et la transmission informatisés des informations relatives à la prise en charge globale du patient. Ainsi ses données sont disponibles quel que soit le lieu où il poursuit son traitement.

On trouve diverses informations dans ce DCC telles que le type et le stade du cancer, le compte rendu de la RCP, le PPS, les principaux résultats des examens, les résumés des séjours hospitaliers.

Le dossier est communicant dans la mesure où il est accessible aux médecins hospitaliers et libéraux indiqués par le patient et bien entendu au patient. La confidentialité et la sécurité des informations sont garanties par le système d'information.

Ce dossier permet donc eaux praticiens de bénéficier de l'ensemble des informations nécessaires à une prise en charge de qualité et de matérialiser les informations obtenues en les rendant traçables.
Par ailleurs, grâce à ce dossier, le réseau contribue à l'information des tutelles concernant les besoins régionaux en matière de cancérologie.

En 2002 a été créé l’application M2C2 (Minimum Médical Commun en Cancérologie). L'objectif de cette application est le recueil des données d’activité médicale à des fins épidémiologiques et la tenue des RCP.

Cette application a été déployée auprès d’une vingtaine d’établissements pour la saisie des RCP.

Le projet D2C2 (Dossier De Cancérologie Communicant) est né suite à la relance du DCC en 2008 et la nécessité de le faire évoluer. A la fin du mois de décembre 2010, le D2C2 centralisait plus de 6000 RCP sur les 13000 RCP picardes. En 2011, le pourcentage de RCP géré dans D2C2 devrait avoisiner les 70%.