Accueil‎ > ‎Espace public‎ > ‎Prévention‎ > ‎

Activité physique


Le Programme National Nutrition Santé (PNNS)


Dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS) lancé en 2001, une deuxième phase de 2006 à 2010 vise à améliorer l’état de santé de la population. 



Tous les experts confirment que l’activité physique est un élément déterminant en matière de santé, mais aussi pour la qualité de vie et le bien-être psychologique.


La recommandation de maintien de santé : « 30 minutes d’activité physique modérée (équivalent à la marche à allure soutenue) au moins 5 jours par semaine ». La régularité de la pratique d’une activité physique est importante, l’idéal est d’en faire tous les jours.


Dans ce cadre, l’objectif du PNNS est d’augmenter la proportion d’adultes effectuant une activité physique quotidienne, en passant de 60 % à 75 % pour les hommes, et de 40 % à 50 % pour les femmes, et de combattre dès l'enfance la sédentarité.
Les études montrent que près des 2/3 des adultes pratiquent au moins 30 minutes d’activité physique modérée au moins 5 jours par semaine.



Activité physique et cancer : les données scientifiques disponibles

Un grand nombre d’études indique que les personnes physiquement actives (hommes ou femmes) ont un risque diminué d’incidence et de mortalité par cancer quelque soit sa localisation.
Les effets conjoints de l’alimentation et d’autres comportements de santé rendent parfois difficile l’interprétation de ces études.


Une diminution du risque:

Les données les plus probantes concernent l'effet bénéfique de l'activité physique vis-à-vis du cancer du côlon, chez l'homme et la femme (réduction de 40 à 50 % du risque chez les sujets les plus actifs) et du cancer du sein chez la femme, notamment après la ménopause (diminution du risque de l'ordre de 30 % - Lee, 2003).

D'autres données suggèrent que l'activité physique pourrait également exercer un effet protecteur vis-à-vis d'autres cancers (prostate, poumon, etc.), mais  ces résultats demandent à être approfondis. 


Une baisse de la mortalité et des récidives:

Plusieurs travaux scientifiques ont conclu qu’une activité physique régulière démarrée après le diagnostic de cancer du sein diminue significativement la mortalité globale, la mortalité par cancer du sein et le nombre de récidives du cancer du sein. 


Une amélioration de la fatigue

L’exercice physique fait partie des moyens désormais bien décrits pour améliorer la fatigue quelque soit le cancer. L’efficacité de l’exercice physique est établie et son utilisation est recommandée pendant et après le traitement. 

(Source: Cancer environnement)


DOCUMENTS A TÉLÉCHARGER

New Activité physique et cancer

 



La santé vient en bougeant




ONCOPIC - 29 Novembre 2011: Sport et cancer