AVK au quotidien‎ > ‎

Ce qu'il faut surveiller

1. Comment surveiller son traitement AVK ?
En début de traitement, il faut rechercher la dose appropriée pour chaque patient car la même dose d'antivitamine k ne provoque pas le même ralentissement de la coagulation 
chez tous les patients.
Puis, il faut effectuer une surveillance régulière tout au long du traitement pour éviter un surdosage avec risque d'hémorragie, ou un sous-dosage avec risque de thrombose .
Aussi, cette
surveillance passe par le contrôle de l'INR .
L'INR est un examen de laboratoire réalisé à partir d'un prélèvement de sang.
L'INR permet d'évaluer l'activité du traitement antivitamine k.
Ainsi il mesure le temps de coagulation d'un patient et le compare à celui d'un sujet qui ne reçoit pas de traitement AVK.
Chez un sujet non traité, l'INR = 1
Chez un sujet traité par AVK, plus le sang est liquide, fluide, plus le temps de coagulation s'allonge et plus l'INR augmente (supérieur à 2).

2. Quelles sont les valeurs d’INR à rechercher ?
L'INR cible est la valeur d'INR à rechercher pour obtenir un traitement équilibré (c'est à dire sans risque de thrombose et d'hémorragie).
L'INR cible dépend de la maladie pour laquelle le traitement est prescrit.
Dans la plupart des cas, l'INR doit se situer entre 2 et 3 sauf si votre médecin vous l'a précisé.
Aussi, quand un INR est inférieur à 2 cela reflète une dose insuffisante de médicament et donc un risque de thrombose.
Et un INR supérieur à 3 peut correspondre à une dose trop forte de médicament et à un risque d'hémorragie.
Dans tous les cas, un INR supérieur à 5 est associé à un risque d'hémorragie accru.
Dans une situation comme cela, il est impératif de prévenir son médecin traitant.


3. Quand doit-on contrôler son INR ?
En début de traitement, l'INR doit être mesuré fréquemment pour trouver la dose d'AVK qui vous convient et ce jusqu'à ce que l'INR cible soit obtenu.
Une fois que la dose appropriée est déterminée, la fréquence du contrôle de l'INR peut diminuer mais il devra être effectué au moins une fois par mois.
Il est conseillé de toujours faire mesurer son INR dans le même laboratoire.
Certaines circonstances particulières, comme la prise simultanée de certains médicaments, peuvent provoquer un déséquilibre, ce qui nécessite des contrôles supplémentaires de l'INR afin d'adapter la dose.
Le résultat de l'INR doit être consigné dans votre carnet de suivi de traitement que vous devez toujours porter sur vous.
"Le carnet de suivi est la carte d'identité du patient sous anticoagulant".


4. Comment doit-on prendre son traitement ?






Il est important de respecter la dose prescrite et l'heure de prise (le soir de préférence).
L'important est de trouver une heure à laquelle vous penserez à votre traitement, l'heure du repas et idéale.
Il est fondamental de ne jamais modifier ou interrompre votre traitement sans l'accord préalable de votre médecin.