L'onagre bisannuelle

publié le 13 août 2017 à 07:35 par Yves Guettet   [ mis à jour le·22 août 2018 à 05:52 par Asso Floreain ]
Nom scientifique :  Oenothera biennis

Famille :  Onagracées

Cette plante aux fleurs jaunes aussi somptueuses que fugaces, est une hôte habituelle des talus, friches et terrains vagues, ou encore voies ferrées. D'origine nord-américaine, elle fut introduite dans un jardin de Padoue au XVIIéme siècle et a au fil des ans envahi l'Europe. En France, ce n'est pas la seule espèce (une dizaine environ), d'autres peuvent être rencontrées, dont la détermination précise peut être délicate, selon la région où vous résidez. L'onagre rouge fait partie de ces espèces courantes, notamment dans l'Ain.

Port
Dressé pour cette grande plante atteignant 1,50 mètre de hauteur. L'onagre bisannuelle a un développement sur deux années. La première, seule se développe une rosette de feuilles basales faite de larges feuilles pointues. La seconde voit la plante se développer : longue tige épaisse portant des feuilles entières, velues, dentées et alternes. Les fleurs de 2 à 3 cm de diamètre sont formées de 4 pétales et 4 sépales rabattus (de couleur rouge pour l'onagre rouge), soudés à leur sommet. On compte 8 étamines et 1 pistil en croix. Le fruit est une capsule épaisse, dressée, à 4 valves contenant de nombreuses graines. La racine charnue est de couleur rougeâtre. Les fleurs dégagent une odeur douce.
L'onagre porte aussi le nom de belle de nuit car si elle est visitée par les abeilles, ce sont essentiellement les papillons de nuit qui la pollinisent.

Floraison
De juin à septembre.

Localisation
Dans l'Ain, cette espèce est assez répandue dans toutes les zones n'excédant pas 1000 mètres d'altitude. 

Origine du nom
Oenothera a plusieurs origines. Du grec onos : âne et thera :  proie, ce qui aurait conduit à un autre de ses noms communs d'herbe aux ânes. La deuxième origine semble plus sujet à caution mais est reprise dans de nombreux ouvrages. On retrouve oinos : vin et ther : bête sauvage. La racine infusée dans du vin permettait d'apprivoiser les bêtes sauvages. C'est un peu folklorique !
Usages
    Alimentaire
Les racines de l'onagre doivent être récoltées dans sa première année du cycle, elles sont alors charnues car gonflées de substances nutritives. Elles ont un goût un peu sucré évoquant un peu la saveur du panais. Leur couleur rougeâtre leur a valu le nom de jambon du jardinier. Mangeable crue ou cuite, la racine est irritante pour la gorge. En la mélangeant à d'autres végétaux, on évite ce problème. Les feuilles de la plante en rosette sont également mangeables.
    Médicinal
L'inflorescence sommitale peut être utilisée comme antitussif ou antispasmodique. On tire des graines une huile très riche en acides gras polyinsaturés. C'est un complément alimentaire proposé dans les eczémas car semble efficace chez le sujet allergique mais aussi pour d'autres pathologies.
Comments