L'érable plane

publié le 9 déc. 2017 à 08:00 par Yves Guettet   [ mis à jour le·22 août 2018 à 05:50 par Asso Floreain ]
Nom scientifique : Acer platanoides

Famille : Sapindacées (ex Acéracées)

L'érable plane est l'un de nos arbres les plus communs et les plus représentatifs de nos forêts. Il est très prisé des pépiniéristes et des horticulteurs, pour les sublimes couleurs automnales de son feuillage, de toute la gamme des jaunes. Cet arbre est très planté dans les parcs et jardins. Il a, comme le platane ou le ginkgo biloba, a une remarquable résistance à l'air pollué de nos villes, ce qui lui vaut d'être planté le long de nos avenues. De nombreux cultivars ont été développés à partir de la souche naturelle : "Crimson king", "Schwedleri" aux feuilles pourpres à l'automne, "Drummon" aux feuilles panachées de blanc par exemple.

Port
Érigé et élancé pour cet arbre pouvant atteindre 30 mètres de hauteur dans les parcs et 25 mètres dans la nature. D'après Flora Gallica, on le trouve au SE d'une ligne Reims-Bayonne, de 0 à 1700 mètres d’altitude. Il a un port en dôme étalé, un feuillage dense vert clair. Son écorce de couleur grise présente de fines cannelures, se creusant avec les années. Les feuilles ont une forte ressemblance avec celles du platane. D'une taille moins grande, 15 X 10 cm environ, c'est la plus grande des feuilles dans le genre érable. Munis de 5 lobes se terminant en pointes effilées, elles ont une parfaite symétrie axiale. Les nervures, très apparentes, portent quelques poils sur leur envers. Les fleurs, paraissent avant les feuilles, dès le début du printemps. De couleur jaune, elles forment des corymbes de 20 à 30 fleurs. Elles contiennent un nectar qui attirent les abeilles. Les feuilles peuvent laisser exsuder un miellat, sous l'action de pucerons, qui le tirent de la sève légèrement sucrée. Les abeilles peuvent en faire secondairement du miel. Le fruit est une samare comportant 2 akènes munis d'ailes (l'hélicoptère de nos jeux d'enfance) formant un angle proche de 180°. La forme des feuilles, des samares et l'angle entre les deux akènes, sont des critères discriminants dans le genre érable.
Origine
L'érable plane est originaire du nord et du centre de l'Europe.

Origine du nom
Acer en latin signifie pointu, qui a donné l'adjectif acéré. Le nom latin de l'espèce : platanoides, fait référence à sa ressemblance avec le platane.

Usages
    Alimentaire
Comme pour le hêtre, les jeunes feuilles, tendres, peuvent être mangées crues ou cuites. En Asie, on consommait les graines après les avoir désamérisées au préalable. La consommation du sucre (saccharose) tirée de la sève légèrement sucrée de cet érable, n'est guère rentable. Nos érables contrairement à l'érable à sucre canadien (Acer saccharum), n'ont pas une sève suffisamment riche en sucre pour pouvoir être exploités.
    Autres
L'érable plane a un bois dur qui a servi aux premiers hommes comme pointes de flèches.
Actuellement : Le bois de l'érable plane au mêmes titres que d'autres espèces d'érables ont une très bonne résistance mécanique. Cette propriété est conférée par son obier. Son usage est très vaste tant en ameublement : placage, revêtement de sol que pour des pièces de mobilier : pieds de chaises ou de fauteuils, de tables, marches d'escalier, menuiserie intérieure ou encore instruments de musique. En revanche, son peu de résistance aux attaques de champignons ne lui permet pas une utilisation en extérieur.
Bibliographie
  1. Parcs nationaux de France (2006) Arbres et arbustes de montagne. Ed. Libris
  2. K. Rushforth (2006) Arbres de nos forêts. Ed. Octopus
  3. F. Couplan (2009) Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques. Ed. Delachaux et Niestlé
  4. F. Couplan (2012) Les plantes et leurs noms. Ed. Quae
  5. O. Polunin, B. Evrard (1983) Arbres et arbustes d'Europe. Ed. Delachaux et Niestlé
  6. J.M.Tison et collaborateurs (2014) Flora Gallica. Ed. Biotope

Comments