Le muscari en grappe

publié le 7 avr. 2018 à 03:00 par Asso Floreain
Nom scientifique : Muscari neglectum

Famille : Asparagacées (ex Liliacées)

Plante printanière qui embellit les jardins de son bleu profond dès la mi-mars lorsque la fin de l'hiver est clémente ; c'est aussi une plante sauvage. Elle est emblématique  des pelouses sèches, des vieilles vignes, des terrasses chaudes ainsi que d'autres espèces proches pas toujours aisées à identifier.

Port
Dressé pour cette plante de petite taille se cachant parmi les brins d'herbe. Les feuilles, étalées sur le sol, sont filiformes, un peu canaliculées, aussi longues voire plus longues que l'inflorescence. Celle-ci est portée par une tige ronde de couleur saumonée sous les premières fleurs. L'inflorescence est en épi compact composé de petites fleurs de couleur bleu violacé sombre à bleu noirâtre. Elles portent 6 dents blanches. Les fleurs dégagent une agréable odeur de prune. 
Le muscari botryoïde, est une espèce assez semblable qui diffère par des feuilles plus larges, spatulées à leur extrémité, des fleurs au bleu plus clair et l'absence d'odeur. L'écologie est la même que l'espèce précédente, mais on peut la retrouver en altitude.

Origine du nom
F. Couplan dans son ouvrage : "Les plantes et leurs noms" aux éditions Quae, nous apprend que muscari provient de l'arabe muskarimi qui est le nom du muscari odorant.

Utilisation
    Ornementale
Les différentes espèces de muscari ont été depuis longtemps naturalisées par les horticulteurs qui les apprécient pour leur belle couleur bleue.

Floraison : de mars à mai

Répartition 
Présent dans l'Ain et commun dans toutes ses régions.
Comments