LE COLCHIQUE D'AUTOMNE

publié le 1 oct. 2015 à 07:17 par Asso Floreain   [ mis à jour le·3 oct. 2015 à 02:12 par Yves Guettet ]
Nom scientifique : Colchicum automnale
 
Famille : des Colchicacées (classification phylogénétique), ex Liliacées
 
Qui ne connait pas le colchique qui, comme la chanson le dit, à la fin de l'été fleurit dans les prés, parfois en extrême abondance. Cette plante herbacée, vivace, se rencontre de l'étage collinéen jusqu'à 2000 mètres d'altitude, dans les prairies fraîches.
 
Port : Ces fleurs, fragiles, en long tube blanc et à la corolle rose lilas sortent véritablement du sol. La particularité du colchique est que, contrairement aux plantes à fleur en général, la fleur apparait à
 
l'automne. Au printemps, le colchique se retrouve sous la forme de 3 à 4 feuilles lancéolées dressées, qui peuvent faire penser aux feuilles d'une orchidée. En quelques semaines un fruit est visible, il en résultera des graines noires qui donneront des fleurs. C'est donc à un cycle inversé par rapport aux plantes à fleur en général, auquel on assiste avec cette plante. 
 
Usage : Attention toute les parties de la plante sont toxiques.
Le colchique est réservé à l'usage médical. Il contient un alcaloïde : la colchicine qui est un poison violent. En allopathie, on l'utilise contre anti-goutteux, en homéopathie, c'est un traitement des nausées induites par les chimiothérapies.
 
Origine du nom : Il provient de la Colchide, sur la côte est de la mer Noire, en Géorgie  où vivait la magicienne Médée.
 
Confusion possible : avec le crocus. Il existe une espèce apparentée le Bulbocode de printemps Bulbucodium vernum (espèce des étages collinéen et sub-alpin présente notamment dans les Alpes et particulièrement les Hautes-Alpes) qui fleurit à la fonte des neiges comme le crocus. Ces feuilles évoquent également l'ail des ours mais celles du colchique ne dégagent pas d'odeur.
 
Comments