L'aster amelle

publié le 22 sept. 2018 à 03:24 par Asso Floreain   [ mis à jour : 22 sept. 2018 à 03:46 ]
Nom scientifique : Aster amellus

Famille : Astéracées (Composées)

Cette plante aux fleurs bleutées ou violacées enchantent les pelouses sèches ou les bords des chemins actuellement dans notre Revermont. Abondante par endroit, elle est pourtant interdite de cueillette par un statut de protection nationale. En effet, l'aster amelle ne se rencontre que dans la partie est (en gros) de la France d'une ligne Paris Agen (données Flora Gallica), sur pelouses sèches calcaires, préférentiellement. Malgré tout sa présence est très dispersée et aléatoire. L'abandon des pâturages est un des facteurs de sa raréfaction.

Port
Dressé pour cette plante à la hauteur très variable s'échelonnant entre 15 et 60 cm et qui présente une tige légèrement poilue. Les feuilles larges et lancéolées s'amenuisent en largeur en prenant de la hauteur et deviennent sessiles. Elles sont entières et peuvent présenter quelques dents. La tige est souvent très ramifiée avec des ramifications secondaires, portant une fleur solitaire. Les fleurs sont composées de ligules (au nombre minimal de 15 d'après Flora Gallica) de couleur bleu clair à violine, très rarement blanche ou rouge. Le cœur central est jaune. Le calice est formé de bractées imbriquées les unes dans les autres comme souvent chez les Astéracées.

Floraison
Assez tardive : août à septembre
Usages
Aucun. On se contentera de la regarder ou de la photographier.puisque sa cueillette est strictement interdite en raison de son statut de protection nationale.

Lieu :
Dans l'Ain : Bas et Haut Bugey, Revermont et Pays de Gex.


Comments