La scille à 2 feuilles

publié le 14 mars 2017 à 07:39 par Yves Guettet
Nom latin : Scilla bifolia

Famille : Asparagacées (ex Liliacées)

Remarque : Le genre Scilla n'est plus représenté que par la seule espèce qui nous occupe ce mois-ci (cf l'ouvrage Flora Gallica). En effet, les autres scilles, sous leur nom scientifique, ont été versées soit dans le genre Prospero comme c'est le cas pour la scille d'automne, soit dans le genre Tractema.

Cette petite plante est une des premières fleurs du printemps. Elle est très précoce au même titre que les pervenches et les anémones des bois qui s'épanouissent à la même période, plus précisément avant la venue des feuilles aux arbres. De couleur bleu, elle colore les lieux où elle pousse, formant des groupuscules de fleurs égayant le sol des sous-bois à la sortie de l'hiver. On peut la rencontrer aussi en lisières de forêts, sur les talus ou dans les prairies humides. En France, elle est présente de la plaine à la montagne jusqu'à 1800 mètres environ. Elle a une affinité pour les terrains basiphiles (calcaires) et si, dans l'Ain, elle est très commune, ce n'est pas le cas dans tout l'hexagone. Elle est notamment absente de nos régions méditerranéennes. L'aspect des feuilles, la couleur de l'inflorescence peuvent faire penser à une jacinthe mais les fleurs en forme d'étoile plane l'en diffère.


Port : 
Cette vivace au port dressé n'est pas remarquable par sa taille. Le plus souvent haute de 10 cm environ, elle atteint au maximum 30 cm dans des conditions très favorables. Elle se distingue par ses 2 (voire 3 jusqu'à 5) feuilles, en position, basales, dressées. Elles sont plus longues que larges et se terminent par un capuchon sommital arrondi. La tige florale, dépourvue de feuilles porte une grappe, assez lâche, d'environ 10 fleurs (voire beaucoup moins). Elles sont ordinairement bleues mais on peut en voir plus rarement des blanches ou des roses. La fleur est formée de 6 tépales (mot employé quand on ne peut pas différencier les sépales des pétales notamment pour des plantes de la famille des Liliacées) étroits à extrémité arrondie, étalés formant une étoile. On peut observer 6 étamines portant des anthères de couleur plus sombre. Habituellement, aucune bractée n'est observée.

Floraison :
De mars à avril, plus tardivement en montagne.


Usage : 
Cette plante toxique n'a pas d'usage médicinal. Dans les plantes au nom commun de scille, une, la scille officinale avait un emploi médicinal. Elle se rencontre seulement en Corse (son nom latin actuel est Charybdis (Urginea) maritima), Si elle fut très employée dans des époques anciennes, elle reste une plante très toxique même à faibles doses et un surdosage peut s'avérer mortel.

Origine du nom :
D'après F. Couplan (cf l'ouvrage Les plantes et leurs noms, 2012, éditions Quae), le mot scille viendrait du grec Skyllô signifiant tourmenter, ce qui ferait référence à la toxicité de la plante.
Comments