L'anthyllide des montagnes

publié le 18 août 2016 à 06:37 par Yves Guettet   [ mis à jour : 19 août 2016 à 08:32 ]
Nom scientifique : Anthyllis montana subsp. montana
 
Famille : Fabacées
 
On pourrait la juger quelconque cette plante mais ce qui la rend attirante, à mes yeux, est sa splendide couleur pourpre. Dans les pelouses sèches où elle pousse cette couleur rouge étincelle telle un rubis. Elle se distingue de loin, d'autant qu'elle forme souvent de petite population qui se détache dees autres plantes alentour. On la rencontre dans l'est, sud-est de la France ainsi qu'en midi-pyrénées (précisons Flora gallica), de la plaine jusqu'à 2400 mètres d'altitude. Elle est plutôt rare même si elle peut être localement abondante. Ainsi j'en ai vu beaucoup au mois de mai dans le Buëch, cette année, où elle formait des tapis rouges qu'essayaient de contester le bleu des gentianes et le jaune des lotiers et des anthyllides vulnéraires. Dans l'Ain, on la trouve dans le Bas et le Haut Bugey ainsi que la haute Chaine du Jura.
 
Port :
Ce sous-arbrisseau (la base est ligneuse) rampant pouvant atteindre 20 à 40 cm de hauteur (rarement plus) est une plante très poilue : tige, foliolles, corolles, bractées. Elle se distingue par une foliole terminale de la même longueur que les autres folioles, ne dépassant pas une longueur d'1 cm et d'un nombre impair. Certaines flores distinguent une variété sericea visible dans les Alpes, extrêmemmnt velue, mais qui ne serait qu'une adaptation écologique puisqu'elle présente le même statut génétique (d'après Flora gallica).
 
 

Confusion :
La corolle s'apparente un peu à l'anthyllide vulnéraire qui est de couleur jaune. A noter que la corolle de l'anthyllide des montagnes peut être rose ou plus rarement blanche.
 
Origine du nom :
F. Couplan écrit dans son ouvrage Les plantes et leur nom (éd. Quae 2012) qu'anthyllis signifie indéterminé en latin et grec. On trouve une autre signification dans l'ouvrage Secrets et vertus des plantes médicinales (éd. Sélection du Reader's Digest 1981), anthyllis est issu de 2 mots grecs : anthos voulant dire fleur et ioulos : duvet. Ce qui fait directement référence à la corollle velue.
 
Utilisation médicinale :
Aucune utilisation médicinale pour l'anthyllide des montagnes contrairement à l'anthyllide vulnéraire utilisé pour soigner les bosses et contusions. Pas de références dans la littérature ancienne de cet usage de la vulnéraire (son autre nom) et assez peu dans des livres récents hormis le dernier ouvrage cité dans la rubrique précédente et le dernier ouvrage de F. Couplan Plantes médicinales de montagne (éd. Glénat 2016).
Comments