L'ancolie commune

publié le 15 juin 2017 à 08:39 par Asso Floreain
Nom scientifique : Aquilegia vulgare
 
Famille : des Renonculacées
 
Cette fleur est tout à fait singulière par la forme de sa corolle en cornet terminée par une crosse. Le genre ancolie comporte plusieurs espèces distinguables esssentiellement par la couleur des fleurs dont une protégée en France : l'ancolie des Alpes. Cete dernière ne se rencontre que dans les Alpes. Son statut lui a permis de leur éviter les cueillettes intempestives qui l'ont presque éradiquée de certains massifs alpins. La Corse recèle des espèces particulières, toutes endémiques, que l'on peut découvrir au hasard des sentiers. Présente dans presque toute la France continentale de 0 à 2200 mètres, elle affectionne les sous-bois clairs, les bords des chemins et a une préférence pour les terrains calcaires. Dans l'Ain, c'est une plante très fréquente de la plaine à la montagne. Cette beauté particulière de l'ancolie lui a valu d'être sélectionnée par les horticulteurs qui ont créé des spécimens de couleurs variées, aux corolles parfois doubles.
 
Port :
Dressé pour cette grande plante, atteignant 80 cm de hauteur, à tiges pubescentes, rameuses vers le haut. Les feuilles inférieures, alternes, pétiolées, sont formées de plusieurs folioles (3 à 9) ; les supérieures sont sessiles. Les fleurs habituellement nombreuses, sont de couleur bleu violacé, rarement blanches ou roses. La fleur est formée de 5 sépales et 5 pétales concolores en forme de cornet se terminant par un éperon en forme de crosse.
 
 
Floraison :
mai-juillet
 
Origine du nom :
Incertaine. Ancolie proviendrait du mot aquilegium signifiant réservoir, faisant référence à la forme des fleurs, d'après F. Couplan. Une autre hypothèse part du mot latin aquila, aigle pour l'éperon crochu comme les serres de l'aigle.
 
Usage médicinal :
La plante a été très employée jusqu'au 19 ème siècle pour de nombreuses propriétés. Fleurs et graines contenant une substance très toxique, l'usage interne n'est plus conseillé. Il est habituel d'utiliser ses seules racines en usage externe pour soigner des plaies ulcéreuses, notamment.
 
 
 
 
Comments