La gentiane jaune ou grande gentiane

publié le 10 juil. 2019 à 07:26 par Yves Guettet   [ mis à jour : 10 juil. 2019 à 07:27 ]
Nom scientifique : Gentiana lutea

Famille : Gentianacées

Dans le genre Gentiane, c'est la seule espèce avec la gentiane ponctuée à avoir des fleurs de couleur jaune. La majorité des autres espèces ont des corolles de couleur bleu. Cette plante de montagne ornent les prairies de moyenne et de haute montagne avec ces inflorescences tout à fait particulières. Cette grande plante est pourtant une timide car il lui faut 10 ans pour fleurir. Mais un pied peut persister 60 ans.

Port
Dressé pour cette plante dont la taille va de 50 cm à 1,30 m de hauteur. La tige est portée par une grosse souche charnue à racine pivotante, ramifiée, ridée et de couleur jaune. La tige est un cylindre creux, non ramifié. Les feuilles lancéolées, larges sont opposées et sessiles ainsi que dépourvues de poils. On y distingue aisément 5 à 7 nervures convergentes. Les fleurs présentes à l'aisselle des feuilles supérieures, s'épanouissent presque toutes en même temps. Elles sont regroupées par 3 à 10 unités. La corolle est divisée en 5-6 pétales, minces et étalés de couleur jaune. Le calice membraneux est formé d'un nombre variable de dents. A maturité la plante libère des graines ailées.

Confusion possible
Malgré des différences tout à fait appréciables à l’œil, la grande gentiane est souvent confondue avec une autre grande plante qui peut pousser dans les mêmes prairies et fleurir sensiblement au même moment. Il s'agit du vératre blanc qui appartient à la famille des Liliacées. Il se distingue de la grande gentiane par des feuilles alternes, velues au-dessous ; des fleurs et des racines blanches. L'usage des racines de cette plante par substitution accidentelle avec celles de la grande gentiane peut conduire à des intoxications très graves pouvant s'avérer mortelles.

Usage médicinal
Ces usages thérapeutiques à une époque où la chimie n'existait pas, étaient très nombreux. La plante étant considérée comme une véritable panacée. Une des indications majeures était pour lutter contre les états fiévreux ce qui lui a valu le nom de quinquina du pauvre. Sa principale utilisation actuellement sous forme de décoction, vin ou liqueur est pour son action digestive.

Floraison
De juin à août.

Lieux
Dans la partie montagneuse du département de l'Ain..


Comments