La ficaire

publié le 23 mars 2017 à 09:43 par Yves Guettet

Nom latin : Ficaria verna subsp. verna (ex Ranunculus ficaria)

Famille : des Renonculacées

Remarque : La ficaire selon la classification APG III quitte le genre Ranunculus pour (ré)intégrer le genre Ficaria préexistant (le botaniste Hudson l'avait nommée ainsi)) où elle est la seule espèce en France. Le genre Ficaria comprend 2 sous-espèces : verna la plus fréquemment rencontrée en France et ficariiformis. De visu peu de critères (le fruit, la largeur des pétales et la présence plus ou moins importante de bulbilles) permettent de distinguer les deux sous-espèces mais la sous-espèce ficariiformis est dispersée dans l'hexagone et très présente dans le sud méditerranéen.

La ficaire est une des premières fleurs du printemps rencontrées dans les sous-bois frais, les bords de ruisseaux ou les terrains humides. Ses feuilles en forme de cœur, un peu charnues, d'un vert brillant, forment des tapis avant la venue des fleurs. La plante se dissémine en partie grâce à la présence, inconstante, de bulbilles à l'aisselle des feuilles, permettant une dissémination végétative. Elle est très présente dans le département de l'Ain de la plaine, jusqu'à une altitude d'un peu plus de 1000 mètres environ.


Port : 
Dressé pour cette petite renoncule au jeune clinquant, qui égaye le sol par ses multiples petits soleils (ce qui lui vaut le nom commun d'éclairette ou de jauneau dans certaines régions). Le pétiole d'une longueur moyenne de 10 cm, ne porte qu'une fleur solitaire, comportant 8 à 12 pétales dont la largeur n'excède pas 6 mm de largeur. On peut voir 3 sépales, plus rarement 4 ou 5. Le fruit comme toutes les plantes de la famille des Renonculacées, est fait d'un petit "amas" d'akènes globuleux, terminés par un bec crochu. 
En fanant, la fleur perd de sa belle couleur jaune et blanchit. Les feuilles perdurent plus longtemps après la disparition des fleurs, jaunissant avant de disparaître totalement. Dans le sol ne restent que des racines tubéreuses, plus ou moins renflées, qui redonneront vie à de nouvelles plantes au printemps suivant.

Floraison : 
De (février) mars à avril

Origine du nom :
Ficaria provient du latin ficus signifiant figue évoquant la forme des racines.

Usages : 
                Médicinal
Au Moyen-Age, la médecine des signatures, selon laquelle une plante ou un organe de celle-ci ressemblant (plus ou moins) à un organe humain permettait de soigner une maladie l'atteignant, faisait utiliser les racines de la ficaire pour soigner les inflammations hémorroïdaires. De nos jours, l'extrait de racine est toujours utilisé dans certaines pommades pour cette même indication.
                Alimentaire
Les renoncules sont des plantes toxiques.
La ficaire ne fait pas exception par ses racines. Les jeunes feuilles présentent une plus faible toxicité, mais doivent être consommées en quantité modérée, mélangées à d'autres plantes. Sachez qu'elles ont une saveur acre qui peut ne pas être apprécié.

  



Comments