La Campanule fausse raiponce

publié le 18 oct. 2017 à 09:37 par Yves Guettet
Nom scientifique : Campanula rapunculoides

Famille : Campanulacées

La campanule est l'une de mes fleurs préférées. Pour sa couleur, le bleu n'est pas si fréquent parmi les fleurs où abondent le jaune et le rose. Pour sa diversité, de la plaine à la montagne, de nombreuses espèces ont su investir une niche écologique appropriée. Pour sa taille de quasi naine en haute montagne (5 cm pour la campanule du Mt Cenis), qui pourrait être qualifiée de géante pour les spécimen de plaine (1 mètre pour la campanule gantelée). Pour les différentes formes de sa corolle, qui présentent des nuances, qui sont autant de critères distinctifs. La campanule fausse raiponce, comme la campanule gantelée, tendent à se faire rare car avec la manie (quasi obsessionnelle) que les services de l'Equipement ont pour raser les talus des routes et des chemins de campagne (sauf dans les rares zones où le fauchage est "raisonné"), elles sont fauchées avant d'arriver à graine. Parfois, on peut avoir la bonne surprise, ce fut le cas hier, de les voir s'épanouir à nouveau en automne. Les campanules en l'absence de pollinisation par les insectes sont auto-fertiles.

Port
Dressé pour cette plante qui mesure au moins 30 cm de hauteur mais peut atteindre 70 cm. D'autres espèces de campanules de plaine : gantelée, raiponce, à feuilles de pêcher ont une taille similaire. Pour les reconnaître, on s'attachera à la forme des feuilles, à l'implantation des fleurs sur la tige et l'aspect de la corolle.
La campanule fausse raiponce dispose d'une tige à angles obtus, plus ou moins glabre ainsi que les feuilles. Celles-ci, étroites et lancéolées, aux bords dentés se terminent en pointe. Ces critères sont peu discriminants par rapport aux autres espèces précédemment citées. En revanche, les fleurs sont un caractère distinctif important. D'un bleu soutenu (contrairement à la campanule raiponce), elles sont en grappe pauciflore généralement ne comportant qu'une fleur (contrairement à la campanule gantelée ordinairement par 3). Non feuillées, à sépales réfléchies, elles ont une corolle de petite taille (jusqu'à 3 cm de longueur), est formée de lobes ciliés recourbés, lancéolés à leur extrémité et découpés jusqu'à l'ovaire ; le laisant apparaître.

Origine du nom :    
Vient du mot latin campana signifiant cloche faisant référence à la forme de la corolle.

Usage alimentaire :
Les feuilles et les racines de cette campanule sont comestibles (ainsi que celles de la campanule raiponce autrefois cultivée dans les jardins pour cet usage), d'une saveur douce. Si cet usage a disparu, ce n'est que tant mieux vu sa relative rareté (présente dans le quart nord-est de la France).

Floraison :
De juin à septembre (octobre).

Localisation
Dans tout l'Ain, de la plaine à la Haute Chaîne du Jura.
Comments