La campanule à feuilles rhomboïdales

publié le 15 oct. 2018 à 08:17 par Asso Floreain
Nom scientifique : 
Campanula rhomboidalis

Famille:
Campanulacées

En ce début d'automne, ressemblant à cet été par les chaleurs et la sécheresse persistantes, les fleurs deviennent rares en moyenne altitude. Parmi celles-ci la campanule en est une des plus fréquentes, et plus particulièrement la campanule à feuilles rondes. Flora Gallica signale 30 espèces de campanules sans compter les sous-espèces. Certaines sont difficiles à déterminer sur le terrain. La campanule à feuilles rhomboïdales est assez localisée en France (cf chapitre Lieux) et dans l'Ain elle se rencontre assez aisément. Actuellement fanée, puisque elle fleurit pendant les mois les plus chauds de l'été (cf chapitre Floraison), je l'ai choisie subjectivement pour sa beauté.

Port
Dressé pour cette plante habituellement de 20 à 50 ( 70) cm. La tige est peu poilue, présente des angles et est non ramifiée. Elle est aussi très feuillée. Les feuilles ont un court pédicelle ou sont sessiles. Leur forme est variable : ovale à lancéolée, dentée sur les bords. Elles sont alternes. Les fleurs sont disposées en grappe lâche, terminale, généralement unilatérale. Les boutons floraux sont dressés avant la floraison. La corolle en forme de cloche pendante, de couleur bleu, très ouverte, mesure de 1 à 2 cm de longueur. Elle est glabre. Les sépales se présentent sous la forme de dents linéaires, souvent étalées voire réfléchies.

Origine du nom
Campanule vient du latin campana signifiant cloche.

Floraison
De juin à août

Lieux
France : 
d'après Flora Gallica : Jura, Alpes, est du Massif Central de 800 à 2200 mètres d'altitude.
Ain :
Haut Bugey, Haute Chaîne du Jura. 

Usages
Aucun usage particulier.
La campanule est une plante très photogénique mais les capteurs numériques ne rendent pas toujours fidèlement le bleu de la teinte que nos yeux perçoivent. Les peintres et les aquarellistes en feront un modèle de choix.




Comments