La guerre de 30 ans (1618-1648)



Cette guerre a été très meurtrière pour l'Allemagne , BERLIN et l'Europe.
La ville de Berlin perd 9000 habitants sur les 13 000 habitants 30 ans plus tôt.
La ville de Berlin est presque entièrement rasée. La france sort vainqueur de cette guerre. Louis XIV arrive ....
Cela coincide également avec le déclin de la famille von Blankenfeld. On perd un peu de vue les christian's.
Les enfants des deux unions du dernier maire de Berlin, johann von Blankenfeld, mort en 1579, vont se déchirer et vendre une partie de l'énorme patrimoine immobilier !

Il n'y aura plus de maire von Blankenfeld à Berlin.
 
Vers 1700, c'est l'armée de métier, le premier roi en Prusse et l'arrivée de dizaines de milliers de français huguenots chassés
par louis XIV qui sont très bien accueillis en Allemagne. 
 
 
lire également le livre "TRAITE DE PAIX ENTRE LES PUISSANCES DE L'EUROPE DEPUIS LA PAIX DE WESTPHALIE par F.SCHOELL conseiller d'ambassade du roi de Prusse près de la cour de FRANCE --- 1838" ce livre est numérisé par google.

 
 
Deux traités sont signés à Münster (catholiques) et à Osnabrück (protestants)[21].
 
La France gagne Pignerol. L'empereur du saint empire romain germanique abandonne les Trois-Évêchés (Metz, Toul, Verdun), occupés depuis 1552 et l'Alsace sauf Strasbourg et Mulhouse
 
La Suède conserve les conquêtes de Gustave-Adolphe, la Livonie, l'Ingrie, la Carélie, la (Poméranie occidentale, l'archevêché de Brême et l'évêché de Verden, les villes de Szczecin, Wismar et les îles de Rügen et Poel). Le Brandebourg s'agrandit (Magdebourg, Poméranie orientale, évêché de Minden. Les Provinces-Unies et la Suisse deviennent indépendantes. 

Le duc de Wurtemberg et l'électeur de Trèves retrouvent leurs terres. Le fils de Frédéric V, Charles-Louis, récupère le Bas-Palatinat et la dignité d'électeur. Sur le plan religieux, les diplomates reviennent aux principes de la paix d'Augsbourg de 1555 : évangéliques et catholiques doivent délibérer à part pour certaines questions. 

Une seule Église est maintenue dans chaque État. Le calvinisme est reconnu comme troisième confession et les sécularisations effectuées avant 1624 sont confirmées[23].
 
L'Allemagne, grande perdante, est épuisée par la guerre. Le pouvoir impérial est affaibli (la Diète devient perpétuelle, les princes et les États ont la possibilité de conclure des alliances entre eux et avec des souverains étrangers, mais jamais contre l'Empereur), et le pays est divisé en 350 États souverains, dont 8, puis 9 sont électeurs (le droit de vote à la Diète du Saint Empire est reconnu à la France et à la Suède). 

Il faudra à l'Allemagne, plus d'un siècle pour se relever
 
 
 
















les 7 princes électeurs du saint empire romain germanique (avant 1648)