Blog‎ > ‎

UTM (Ultra Tour du Môle).

publié le 26 mai 2019 à 23:52 par Membre Bgsa   [ mis à jour : 27 mai 2019 à 12:14 ]
Le calendrier et mes dispos sont enfin compatibles avec cette coursinette (haha) de village (haha bis) qui me faisait de l’œil depuis quelques temps déjà.
Direction donc Marignier, chez les voisins de la Yaute, ce dimanche 26 mai pour aller approfondir mes connaissances des sentiers du Môle, emblématique (quoique pas très haute: 1863 m) montagne du coin.
Au programme, une vraie petite boucherie: grosso modo c'est 3 verticales qui s'enchainent (mais avec les descentes sinon c'est pas drôle), avec deux passages au sommet et la visite de 3 de des 4 faces du Môle.
Au départ, nous sommes pas loin de 200, avec quelques lames bien affutées qui laissent présager une course pas de tout repos.
A 7h30, c'est parti pour une petite boucle histoire d'étirer un peu le peloton. Un peu de bitume, de la piste forestière, une descente puis c'est un joli single assez roulant qui lance les hostilités. A partir de Ossat, on rentre dans le vrai avec une bonne montée sur des pistes forestières agrémentées de quelques coups de cul qu'on sent bien passer, avant de déboucher sur la route des Granges. 

Une bonne relance bien usante avant de retrouver les sentiers pour le dernier petit mur avant le sommet. Première montée de 1500 m de d+, on est déjà tous bien calmé... Je suis 11ème a ce moment, mais collé à un paquet de 6 coureurs. Les jambes tournent pas mal, j'ai bien recollé au groupe pendant la montée, sans trop me griller.
La suite c'est une longue descente sur la Tour, 1200m plus bas... Après un début bien raide dans les alpages, ça déroule sur des larges pistes forestières. C'est un peu longuet mais on fini par arriver à la Tour, où se trouve l'unique ravito (km 19). J'ai perdu une place dans la descente et on a reformé un petit groupe.
Ravito express (faut dire que les conditions sont excellents pour courir: frais, couvert, sec) et c'est reparti pour 1000 m de montée. D'abord un joli sentier qui traverse longuement, puis une section bien raide dans les bois. J'essaie de mettre du rythme, on avance bien en se relayant à trois, on reprend trois coureurs dans cette montée. Débouché dans les alpages sous l'Ecutieux, le dernier raidard jusqu'à la tête du même nom coince un peu et c'est reparti pour un bout de descente. Pas très long (400 m) mais bien cassant avant de se remettre à monter (la dernière!) pour retrouver une le sommet. Au programme 600d+ d'abord raisonnable sur une piste puis bien plus raide. La fin est (presque) roulante mais les carottes sont cuites, j'ai du mal à relancer. Le sommet apparait d'un coup dans le brouillard, fin du d+!

Par contre pour le d-, c'est pas fini... Il reste encore à dévaler jusqu'à Marignier, soit 1400m d-. Le début se fait dans du terrain bien technique et glissant, au milieu des derniers coureurs de la Verticale (départ 9h30, une montée sèche depuis Marignier). 300m sous le sommet je dépasse Lio et Olivia qui redescendent de leur Verticale, ça me met un petit coup de boost, malgré les jambes en bois j'allonge un peu la foulée. Le sentier de descente est bien classe, alternant les sections techniques avec du plus roulant, entre single et alpages, pas trop de pistes. A mi descente, je me fait passer par un jeune à une vitesse stratosphérique... Je sais même pas comment il pouvait aller aussi vite! Quelques minutes plus tard, un autre me passe, mais plus raisonnablement, je m'accroche à lui. Un dernier bout de pistasse (que je reconnais, on l'a emprunté le matin) et le clocher de l'église surgit au dessus des arbres, ça sent l'écurie!
4h28'46"" pour 35km et 3200 d+, 12ème place et 3ème V1.
Un ratio d+/km assez dément mais qui passe finalement pas trop mal: c'est assez facile à gérer puisque tout se fait en trois montées, trois descentes.
J'ai bien aimé le concept et l'ambiance (un seul ravito, balisage efficace mais light, buffet d'après course amené par les coureurs...) juste était un peu déçu par les chemins avec un peu trop de pistes à mon gout.
Après un bon bain de mollet dans la fontaine du village, je retrouve Lio et Olivia qui ont bien gazé (respectivement 5eme et 2eme!) de leur côté.

SebY
(crédit photo La Dronerie pour les deux premières)


Comments