Blog‎ > ‎

Ultra Tour du Beaufortain

publié le 21 juil. 2019 à 06:46 par Membre Bgsa

C’est ce week-end que se déroulait l’UTB rénové, le parcours ayant changé par rapport aux années précédentes.


Nous étions 3 BGsistes alignés sur les deux formules proposées.

En relais Caroline pour la première partie puis Maurice.

En solo Charles (moi)


Le départ ayant lieu à 04H00 du matin, j’ai donc choisit de transformé ma Skoda en camping-car. Arrivé vers 17H30 à Queige afin de retirer mon dossard, j’ai assister au Briefing afin de prendre les derniers infos. On nous annonce un passage aérien aux pieds de LA PierraMenta ainsi qu’une traversée où il ne vaut mieux pas tomber. La météo annoncée est assez correcte bien que des orages non localisés sont à prévoir; Du coup les recommandations en cas d’orages sont rappelées.


Après une nuit quelques peu agitée (et oui, un vrai camping-car aurait été plus confortable) je suis réveillé 5 minutes avant que mon réveil sonne par des déplacements de voitures. Les bénévoles voulant réorganisé le parking. Du coup dans une tenue très simpliste je bouge la voiture et me prépare tranquillement (petit déjeuner et habillage).

Par la suite je me dirige vers la ligne de départ afin de se faire badger pour la première fois d’une longue suite.




04H00: et bien quand y faut y aller….

Petit tour de lac et acclamation du public avant de se diriger vers la première montée de environ 1500mD+. L’objecti étant de partir doucement afin d’avoir de ne pas être cramé dès la première bosse.

Les descente et les montées s’enchainent a vue la PierraMenta me semble loin, « et dire qu’on passe à ses pieds ». Nous y arrivons enfin et finalement le passage « aérien » n’est pas si terrible que ça. Je me retrouve avec 3 gars et nous nous tiendrons jusqu’à la fin.

Quelques temps après je me retourne et voit la Pierre, au loin très loin.



Arrivée à Hauteluce après un peu de bitume une grosse bosse nous attends avant d’arriver à Les Saisies, les jambes sont lourdes mais ça monte quand même.

Finalement la ligne d’arrivée est là tout proche après être passé sous la route départementale, être passé sur la passerelle du « Doron »; Et le calvaire est fini!


Je boucle donc les 105Km et 6900mD+ en 19:42:51 et me classe 41e/531 au Scratch.


Une course très belle, pas aussi technique qu’annoncé mais avec très peu de bitume de jolies singles, de MAGNIFIQUES panoramas, des passages atypiques comme le pied de la PierraMenta, la passerelle du Lac St Guérin, le tunnel, et beaucoup de passage sur les arrêtes. 


Les jambes sont un peu lourdes, mais moins dures qu’après le GR73 d’il y a quelques mois. Maintenant plus qu’a récupérer correctement en s’hydratant comme il se doit.

Et rendez-vous au prochaine épisode!!!


Bravo à Caroline et Maurice pour leurs relais,

Un très grand BRAVO à l'organisation et un GRAND MERCI aux bénévoles!!!


A’rvi,

Charles

Comments