Blog‎ > ‎

trans gran canaria 23/02/18

publié le 10 mars 2018 à 11:57 par Jérôme Vioud
Depuis l'année dernière la trans gran canaria me disait bien 128 km pour 7000 de d+ , bon c'est un ultra un peu tot mais bon il faudra que je me tienne à courir un peu en meme temps que la saison de ski pour que les kms ne prennent pas le dessus en therme de douleurs aux jambes.La course consiste à traverser l'ile du nord au sud avec un depart à 23h heure locale sur la plage de Las Palmas.

Sur la ligne de départ je me retrouve super bien placé juste derrière tous les favoris, il y aura meme andrea huser juste
 derrière moi,je lui fais meme signe de passer et elle me répond non non la route est longue.
A 23h le depart est donné sous un feu d'artifice et du monde tout le long des 10 premiers kms avec une ambiance au top
ensuite nous voilà livré à nous meme pour vivre chacun notre traversée de l'ile.
Pendant la nuit il suffit de se mettre à son rythme et de bien gérer les ravitos , la nuit sera meme fraiche .
je fais mon petit bonhomme de chemin jusqu'à Artenara kil 64 et 4100 de d+
ou mon équipe de choc sera présente pour la 1 ere fois,ensuite ils seront présents à tous les ravitos . Je trouve ça super cool
tous les compteurs sont au vert, je repars du ravito d'Artenara en sachant que l'avanced allait partir 1/4 d'heure 20 min
après mon passage donc je sors un peu de ma course en me disant faut pas qu'il me rattrape tout de suite bref je me
 remis assez vite dans ma course vu a la vitesse qu'ils me doublent.
Je rejoins à nouveau un ravito celui de Tejeda ou là je commence à avoir un échauffement sous la voute plantaire, le nok

sera obligatoire et surtout bien s'alimenter.A partir de là la chaleur commence à se faire sentir.
Je repars du ravito pour la portion symbolique de la course le roque nublo
que l'on fera en aller retour avec un pointage.
Ensuite j'enchainerai les singles sous l'ambiance des bombas bien cool.
A partir du kil 105 les gambettes commencent à etre lourde j'ai meme droit à un massage
pour finir la dernière portion qui sera les 3/4 en galets pas terrible quand on a mal aux guiboles.

Bref de super sensations tout au long de la course, mal aux jambes comme prévu sur la fin de beaux paysages arides et une équipe de supportaires au top .

très bonne organisation.
A la prochaine pour d'autres aventures.
Comments