Blog‎ > ‎

Trail des 3 Couvents

publié le 30 avr. 2018 à 08:42 par Membre Bgsa
Visite d'un versant que je fréquente assez peu de la Chartreuse ce dimanche,  à l'occasion du trail des 3 couvents, organisé par le sou des écoles de Saint Laurent du Pont.

J'ai choisi le 25 km / 1700 d+, après avoir hésité avec le 46 / 3000, mais il faut savoir rester raisonnable, j'accroche pas mal de dossards en ce moment...
Les coureurs ont répondu présent et affluent avec pas loin de 500 inscrits sur les 3 courses (un 12 km est aussi au programme). Du coup, c'est un peu le souk pour récupérer son dossard, mais l'ambiance reste bon enfant!
A 8h30 les fauves sont lachés, ça démarre par un petit kilomètre de plat avant d'attaquer les choses sérieuses: une première montée assez roulante de 900 m d+. Le rythme est bon, le tracé est agréable, ça passe très vite, je suis surpris de déjà basculer dans la descente. Un petit groupe de 5 est devant, je suis un peu tout seul en chasse patate, personne derrière... C'est cool, je peux aller à mon rythme! La descente qui suit envoie du bois: une loooongue piste forestière caillouteuse et pas raide, suivie d'un peu de bitume, de quoi bien allumer. Le premier ravito pointe son nez au bout de 13 km après une petite remontée sur la route. On ressort les batons pour la deuxième vraie montée de la journée, 450 m d+ dans une sente très peu tracée, qui aurait besoin d'un petit coup de balai. Jusqu'à mi pente, je suis toujours tout seul. Et puis je vois d'un coup 2 gars devant et 1 derrière. Celui de derrière, c'est Julien Chorier, qui avait pris le large au début, j'en déduis qu'il a du se perdre un peu (faut dire que le balisage est un peu mal placé par endroit). Par contre devant, c'est deux gaziers qui coincent un peu. Tout ça me remotive: ne pas me faire croquer tout de suite par Julien et essayer de réduire l'écart avec devant. Mission à moitié remplie: je résiste un peu mais il me passe (en courant tout, impressionnant!), par contre je me rapproche un peu de devant. La suite, c'est une piste bien crados, pleines d'herbes hautes, de caillasses, de troncs, de feuilles, bref on voit pas trop où on met les pieds, pas simple de se lâcher. A l'occasion d'un passage bien technique en descente (cheminée de Fetrus: en gros, on descend dans le lit d'un torrent bien raide à sec...), je passe Max et recolle presque avec Thomas. La section des montagnes russes arrive avec une succession de petites montées et de petites descentes, bien variées et agréables, avant de plonger dans la dernière grosse descente qui nous amène à R2 (km. 20). Mes deux compères ont un peu pris le large, je décide de finir un peu tranquille. C'est sans compter le retour d'un gars qui finit comme une balle... Je prend sa foulée et on passe ensemble la dernière cote à grandes enjambées avant de rejoindre les 2 derniers kil sur le bitume. On reprend un petit jeune (longtemps leader avant d'exploser dans la dernière descente), et on se rapproche bien près de Thomas!
La ligne est franchie en 2h44'57, 5ème scratch, dans un mouchoir de poche (10" et 30" avec les deux de devant) et 2ème V1.


Ma femme est déjà là, elle s'était alignée sur le 12 km (ce qui nous permet de faire un double podium des vieux, vu qu'elle finit 3ème V1F), on profite du beau temps pour le repas d'après course et des bières à dispo. Le temps d'attendre les premiers du 46 et de voir la belle victoire de Jérémy, on file récupérer nos monstres en mode jardinage chez les grands parents.

Une petite course bien sympa, dans des coins un peu inédit, c'est pas dit que je fasse pas un tour sur le 46 l'an prochain!

SebY


ą
Membre Bgsa,
30 avr. 2018 à 08:42
Comments