Blog‎ > ‎

Rando- Tour des glaciers de la Vanoise by «les marmottes de la Vanoise»

publié le 13 août 2018 à 12:59 par Membre Bgsa

Il y a une dizaine de jour, Caroline me propose de rejoindre le groupe qu’elle vient de former avec Jeanne et Fred pour une virée en Vanoise. Pas n’importe laquelle, une sortie sur 3 jours en empruntant l’itinéraire du Tour des Glaciers de la Vanoise!

Après réflexion et étude du parcours ( ma plus grande crainte vient de mes genoux, vont-ils tenir le choc, même en rando?) je décide d’intégrer la Team des Marmottes de la Vanoise!

Vendredi matin, 8h, rdv à La Rochette pour un départ groupé. Nous arrivons vers 09h30 à Pralognan. Le ciel est encore un peu bas, mais les prévisions sont optimistes pour les 3 jours.

Nous prenons un café à Pralognan juste avant le départ, la bonne humeur est au rendez vous. Derniers petits réglages pour tout le monde avant le grand départ, surtout pour Caro qui a changé de sac au dernier moment, en passant d’un sac Trail à un sac de Rando!! Plus grand mais beaucoup plus confortable!

10h30: il est temps d’y aller. La première étape doit nous conduire de Pralognan au refuge de l’Arpont. 23km et 1600m D+ nous attendent.

La première partie se fait en forêt, la température est idéale. La pente est raide, nous allons avaler le plus gros du D+ sur la première partie. Il y a pas mal de monde, cette partie est très fréquentée car accessible également par télésiège. Au km 5, nous arrivons au premier spot, qui en appellera beaucoup d’autres: le lac des vaches. Un lieu magnifique avec son passage, en pierre, en plein milieu du lac, le tout dominé par la Grande Casse, point culminant de la Savoie.

Nous continuons notre balade en direction du Col de la Vanoise en longeant le lac long.

Arrivés au col, nous faisons une pause pic nic au refuge de la Vanoise (ex Felix Faure) et nous en profitons pour recharger les Camelback et prendre un café.

Nous repartons sur un long plateau longeant plein de lacs de différentes tailles (lac rond et lac du col de la Vanoise). La vue est toujours aussi incroyable, le weekend s’annonce vraiment bien!

La foule a disparu, nous voici presque seuls au milieu des montagnes. Enfin, presque!

Les bouquetins s’invitent sur notre balade et prennent même la pose à notre plus grand bonheur.

Un peu plus loin, Jeanne se change en exploratrice et visite un ancien bunker.

Après une autre rencontre avec des bouquetins, nous arrivons sur le refuge de l’Arpont à 18h.

Nous déposons nos affaires et direction la douche avant le repas prévu à 19h.

Le réfectoire est grand, en vue panoramique sur la vallée de la Maurienne. Après une bonne bière de récup, nous passons à table avec un couple et leurs 2 filles de 14 et 17 ans : la famille fait le même tour que nous (sans les variantes)

Soupe / Diot / Riz / Panacotta au menu. On passera le reste de la soirée à discuter et à veiller au rechargement de nos portables et montres. De vrais Geeks, n’est ce pas Caro?! Nous sommes des marmottes modernes qui ont du mal à déconnecter !!

La nuit reste une nuit en refuge, on ne dort pas beaucoup et les ronfleurs font leur concerto, lol! Ça fait parti du jeu!

Toutes les photos du premier jour ici : photos facebook

 

Jour 2: Du refuge de l’Arpont au refuge du fond d’Aussois

 

Réveil à 6h30 après une courte nuit, petit déj à 07h pour recharger les batteries.

Nous quittons le refuge à 08h45 pour notre seconde étape qui doit nous conduire au fond d’Aussois. Un parcours en balcons où le dénivelé ne doit pas être très important. En principe...

Nous longeons de magnifiques paysages avec de fréquents changements géologiques, des passages très proches de la Chartreuse et d’autres plus proches de la haute montagne ou encore le passage très «Alpes du Sud" avec un relief proche de la Casse Déserte.

Le matin même, un randonneur nous a conseillé de faire un crochet au «trou de la Lune» qui se trouve sur le chemin.

Vers 12h, nous y arrivons et décidons de manger à ce fameux «trou de la Lune» car nous sommes des marmottes curieuses et rien que le nom de cet endroit ça nous interpelle un peu. Une montée sèche de 150m de dénivelé pour arriver à ce rocher, percé, une sorte de fenêtre avec vue sur le massif des Ecrins. Une belle particularité, atypique, que nous aurions surement loupé sans les conseils de ce randonneur!

Nous continuons, le reste de l’après midi, notre étape «en balcons», toujours avec des changements brutaux de paysage. Le plus marquant reste celui où nous nous retrouvons soudainement en Provence, avec une roche très jaune, des pins et des odeurs qui rappellent le sud!

Nous arrivons ensuite au Plan d’Amont où se trouvent les refuges de la Fournache et celui de la Dent Parrachée , une bonne grimpette plus haut.

Une petite halte au refuge de la Fournache pour boire un café nous fait du bien. On en profite pour refaire le point sur le parcours. Le refuge du fond d’Aussois n’est plus très loin mais nous avons envie de faire du rabe! Pourquoi pas un crochet au lac du Genépi au dessus du refuge de la dent Parrachée.

Nous repartons pour ce lac qui se situe à 2800m d’altitude. La montée est longue, longue,...

Plus longue que l’on pensait!! Mais finalement, ça valait le détour!

Des  bouquetins nous accueillent au sommet, le lac est bas mais il nous offre des reflets magnifiques.

Après quelques (plutôt beaucoup!) photos, nous entamons la descente sur le refuge d’Aussois. Un peu à l’aveugle je l’avoue. Il n’y a pas vraiment de chemin tracé pour y aller, à part faire un détour par le plan d’Amont en revenant sur nos pas. Après une descente chaotique, nous arrivons au refuge à... 18h. Décidemment, nous sommes ponctuels!!

Une journée finalement à 26.5km / 1600m D+.

Le refuge est plus petit mais beaucoup plus convivial! Le gardien est super souriant et détendu, aux petits soins. Vraiment un coup de cœur pour ce refuge à taille humaine, loin du coté «consommation» que l’on a pu ressentir au refuge de l’Arpont.

Après avoir posé nos affaires, et branché nos montres et portables (GEEKS!!!), direction l’apéro où Caro me conseille la bière blanche de la Vanoise. Une tuerie!!!

Petite surprise, Aymeric (le mari de Jeanne)  a fait la surprise de nous rejoindre au chalet après avoir fait la Dent Parrachée dans la journée!

Nous rencontrons, à table, un couple originaire de la région grenobloise, des voisins de vallée!

Le menu est à l’image du refuge, généreux et très bon. Soupe, Sauté de porc, Polente, Fromage et tarte... Sans oublier la tournée ( la double tournée!) de genépi au goût exceptionnel en fin de repas!

La nuit se passe mieux que la précédente, le dortoir est beaucoup plus sympa et découpé en chambres de 12 personnes.

Jeanne, Aymeric et Fred dormiront finalement dans un petit chalet à côté du refuge après avoir échangé leurs places avec d’autres personnes qui préféraient dormir au refuge. Caro et moi restons dans le dortoir.

Toutes les photos du deuxième jour ici: photos Facebook

 

Jour 3: Du refuge du fond d’Aussois à  Pralognan

 

Réveil 06h30 encore une fois, petit déj à 07h pour un départ à 08h cette fois. La journée va être longue. Nous avons envisagé 3 parcours pour le retour mais le plus sympa (et le plus compliqué) reste notre objectif de la journée, à savoir 26km, 1800m D+ et 2800m D-. C’est surtout le D- que je redoute le plus pour mes genoux...

Aymeric se joint à nous pour le début du parcours.

Nous démarrons pour une ascension de quasiment 600m pour atteindre le col d’Aussois, 2900m d’altitude. La montée se passe bien, assez rapide finalement. Tout le monde a les jambes! Arrivés au sommet, nous partons faire un crochet sur la pointe de l’Observatoire à 3015m. Beaucoup de vent et de fraicheur mais quelle vue!! Sublime!

Nous redescendons au col, Aymeric nous quitte pour faire un crochet au lac du Genépi avant de retourner dans la vallée. Petit clin d’œil sympa, nous retrouvons le couple et leur filles qui venaient de terminer la montée du col.

Nous continuons de notre côté, en direction du cirque du Genépi. Encore un spot magnifique qu’il ne fallait pas louper! Nous prenons conscience que nous avons bien fait de prendre cet itinéraire et pas celui qui nous faisait redescendre dans la vallée! En effet la grosse piste que l’on aperçoit tout en en bas (qui passe par les Prioux entre autres) ne nous fait pas du tout envie : Certes le parcours serait beaucoup plus rapide et avec beaucoup moins de dénivelé mais le paysage n’est pas franchement attirant !

Nous faisons la pause casse-croute juste après le Cirque.

Nous continuons en direction du refuge de la Valette sur un circuit en balcon. Sur notre droite, nous devinons les glaciers, sur notre gauche, toute la partie du petit Mont Blanc!

Après un ravito en eau dans un torrent, nous attaquons la dernière difficulté avec une montée de 500m de D+ qui nous parait interminable! Surement la fatigue des 3 jours qui commence à  se faire ressentir!

Au sommet, nous apercevons le refuge de la Valette. Caro avait checker sur la carte la présence de lacs juste au dessus. Nous faisons un petit crochet pour trouver le premier qui, malgré les 2650m d’altitude, n’était pas si froid que ça!! Limite à piquer une tête!! N’est-ce pas Fred notre triathlète de choc ?!

Nous retournons au refuge pour boire un coup avant la descente sur Pralo.

La pause au refuge me fera du bien car mon genou droit commençait à «tirer» un peu...

Nous trouvons rapidement le second lac et nous continuons à descendre.

Caro et Fred sont devant, Jeanne et moi faisons un crochet pour prendre des photos.

Et là, un spectacle magnifique sous nos yeux! Trois cascades au loin qui prennent une couleur arc-en-ciel!! Juste le bon timing avec l’angle de vue et la position du soleil!


Arrivés au Pas de l’Ane, un petit passage un peu plus aérien, nous entamons la descente finale sur Pralo.

Une descente très raide sur sa première partie qui s’adoucit en forêt.

Cette fois, nous quittons réellement la montagne pour retrouver la ville...

Fred prend pas mal d’avance, elle a l’air très à l’aise dans cet exercice. Nous prenons un peu plus de temps avec Caro et Jeanne pour assurer notre dernière descente et terminer ce week-end sans bobos!!

Finalement, nous arrivons à Pralognan sur les coups de... 18h!!! Vraiment ponctuelle la Team!!!

En revenant à la voiture, qui voyons nous ...? La petite famille croisée au col d’Aussois! Incroyable !

Vraiment cool de s’être suivi et croisé tout au long de ce week-end!

Toutes les photos du troisième jour ici: photos Facebook

 

Un super moment passé ensemble sur ce parcours du Tour des Glaciers de la Vanoise, revisité sur sa dernière partie. 75km et 5000m D+ qui passent très bien!

Un grand merci au reste de la Team des Marmottes, Caro, Jeanne et Fred, pour leur bonne humeur et leur gentillesse tout au long du week-end!

 

Seb M


(Merci à Caro pour le coup de pouce)

Comments