Blog‎ > ‎

Petite et Grande Lance de Domène : 21/09/2019

publié le 23 sept. 2019 à 13:50 par Manu Barbier
Ce samedi, une envie de parcours d'arête Belledonniene se fait ressentir.

Je pars pour un secteur que je ne connais pas du tout, le secteur de la Sitre.

Un peu de "tourne en rond" en voiture du côté de St Mury-Monteymond et je trouve enfin la route forestière qui m'emmène jusqu'au parking du Pré du Mollard.
1h20 pour arriver là...ça , c'est fait.

Je monte rapidos par la piste jusqu'au refuge puis prend l'ancien sentier qui évite le détour vers le Habert des Sabottes .

Ensuite, ça déroule au dessus du Lac de la Sitre...Bien vide...pour arriver dans la traversée sous la Petite Lance de Domène.

Je remonte les raides pentes caillouteuses en direction de l'arête qui deviennent herbeuses sur la fin.

Me voilà au pied des difficultés, je met mon casque, le bodard reste dans le sac avec la corde, on verra plus tard.

Je sent tout de suite que j'ai fait mon habituelle boulette...Je suis monté ici en un peu plus d'une heure, donc, un peu à bloc, je ne suis pas remis et...je n'ai aucun équilibre.

La fatigue aidant, je trouve le rocher "gras", pas très adhérant. Après deux ou trois essais je laisse tombé...

C'est pas grave, je redescendant vite fait la rampe herbeuse puis, remonte au verrou du glacier de la Sitre.

Je croise des bouquetin, m’arrête faire des photos, les observe un moment...

ET cette pause me fait grand bien, je m'amuse à grimper dans les dalles au lieu de contourner et je recommence à avoir de bonne sensations.

Je file au sommet de la petite LAnce par le SUd et re-descnd un peu l'arête nord pour visualiser ce que j'ai voulu éviter tout à l'heure...Dommage, maintenant elle me parait bien plus simple vue d'en haut.

J'en profite pour regarder l'arête Nord de la Grande Lance. C'est tout bon, l'envie est revenue

Je me dirige à son pied, il est indiqué dans le topo qu'il faut contourner le gendarme par la gauche mais à droite je trouve le passage pas si mal avec juste une petite cheminée en 3 de quelques mètre puis des éboulis jusqu'à la breche sur l'arête.

Ensuite c'est sympa et il y a moyen de se faire plaisir en choisissant les parties les plus grimpantes.

Je crois plusieurs fois arriver en haut mais il y a toujours un nouveau ressaut quand je viens d'en gravir un.

Au sommet la vue est très belle avec un jolie panorama à 360°

Pour redescendre, je choisi de prendre l'arête du  Pic du Loup ( cote 3692 m ) jusqu'au bout de celle ci et descendre ensuite sur le petit lac glacière issu du Glacier de la SItre.



Le pauvre subsiste sous des tonnes de cailloux.

Je retrouve mes Bouquetins dans le verrou et retour en footing au parking.

Plus qu'à revenir pour valider la Nord de la Petite Lance et continuer jusqu'au Coutet...Peut-être cette année si la neige tarde....
Comments