Blog‎ > ‎

La 6000D

publié le 29 juil. 2018 à 12:59 par Membre Bgsa

C’est cette année que j’ai décidé de retourner à la 6000D, ma dernière datait de 2011. Le parcours ayant changé depuis c’est avec plaisir que j’ai rechaussé les baskets.

J-1 – En famille nous allons récupérer mon dossard, et participons à la « 6D-Kids » petit événement bien sympathique en famille sous forme de chasse au trésor dans la ville de Aime. Chasse au trésor sous le thème de la Coupe du Monde, c’est à deviner pourquoi… Femmes et enfants ravis à l’arrivée, surtout à la remise des cadeaux pour les enfants J

 

3h30 - Le réveil sonne, il faut bien se lever pour aller au rendez-vous. En famille nous logeons chez une copine à St Martin de Belleville, environ 30minutes de route. Vous me direz « t’es large pour un départ à 6h ! », mais pour ma défense 1500 coureurs sont attendus sur la ligne de départ et je n’ai pas envie de galérer pour me garer ; Et puis de toute façon avec l’excitation à une veille de course le sommeil est difficile à trouver…

 

6h00- Le départ est lancé en musique, sous les cris, les applaudissements, la fumée, mais aussi sous une pluie légère, et là je me dis « pourquoi n’ai-je pas mis les manchettes cadeau ! ». Je ne pars pas trop vite car je n’avais pas envie de gagner aujourd’hui et il faut laisser la place aux jeunes maintenant… Ce qui me laisse le temps de profiter de ces tonnerre d’applaudissements ; Et là je regarde sur ma gauche, un visage me rappel quelqu’un mais….Et je l’entends parler et oui c’est bien Thierry P du CAPRG, je lui tapote l’épaule et nous discutons jusqu’aux premières montées ou je ne le reverrais plus.

 

Les montées s’enchainent à un bon rythme, et je vais doucement dans les descentes car ma stratégie était d’aller doucement dans celles-ci jusqu’au glacier. Dans la montée finale au glacier j’aperçois des éclairs dans le ciel…

 

11h12 – 35Km de passé et maintenant il ne reste quasi plus que de la descente. Je me lâche et suis bien content de moi les passages techniques déroulent plutôt bien, j’arrive à bien relancer dans les faux plat descendant, je suis en jambes et prends bien plaisir.

 

??h?? – C’est par la que la pluie s’est invitée, pluie battante avec des gouttes grosses comme un pouce, C’est donc bel et bien trempé que la course va se finir…

 

13h36 – 54Km les jambes deviennent lourdes et j’ai du mal à courir, la descente n’est pas du tout technique et je connais bien ce qui m’attends après un long radada (enchaînement de montée-descente) qui aura raison de moi et me fera perdre pas mal de place.

 

FIN en 8H48 de course, après un passage dans les rues du centre, c’est fou que même en ayant mal aux jambes on arrive à se dépasser lorsque l’on se fait applaudir…

 

 

Course toujours aussi sympathique avec la mythique montée dans la piste Olympique de bobsleigh, un passage sur glacier. Et le plus sympa ce sont toutes les personnes venus encourager tout le long du parcours.

 

Merci à l’organisation, et aux bénévoles très nombreux !!!

 

Résultat ici

A'rvi,
Charles
Comments