Blog‎ > ‎

KV d'Annecy (Lavy des cimes)

publié le 4 déc. 2017 à 02:35 par Membre Bgsa
Samedi matin, c'était la seconde édition du  KV d'Annecy. Comme l'année dernière, je m'aligne sur cette épreuve mais avec une différence de taille, la neige!! En même temps, nous sommes le 02 décembre, donc ce n'est pas étonnant!! Pour rappel, cette course à été crée à la mémoire de Gaël Lavy, un traileur haut-savoyard, victime d'un accident de chasse sur les pentes du Semnoz en décembre 2015. 
La première édition avait fait le plein avec 500 participants, cette année, nous sommes 600.

J'arrive au Semnoz à 7h45 pour prendre le bus n°7 qui correspond à mon sas de départ. Une belle ambiance hivernale au sommet, on est dans le bain, ce sera un joli KV blanc cette année.

Après le debriefing et la remise de dossard dans le bus, direction Viuz-la-Chiesaz pour le départ. 
Une petite heure d'attente qui passe vite, on commence à poser les affaires chaudes, à se préparer et à s'échauffer. Le sac d'affaires est ravitaillé au sommet, pas la peine de s'encombrer inutilement pour la montée. 

10h: Le premier sas est envoyé dans les pentes du Semnoz. 
10h14: A mon tour de partir avec le sas 7. Après 300m sur goudron, on attaque les chemins de terre. Ca se resserre un petit peu mais le tracé débouche vite sur des chemins à 4x4, très large. Ca me permet de doubler tranquillement car je sais que la seconde partie est beaucoup plus étroite. La pente n'est pas raide, on peux souvent trottiner.
A mi-course, j'attaque les parties plus étroites, des singles sympa mais qui sont propices aux bouchons. Nous somme 3-4 à la même allure, et nous doublons dès que nous le pouvons. La pente est plus forte, ça y'est le vrai KV commence!
Le tempo est bon, les batons aident bien. (autorisé cette année à cause de la neige). 
Devant, ça commence à bouchonner au passage le plus délicat, assez casse gueule. Il faut s'aider des chaines et faire gaffes aux batons des voisins! Clairement, on perd du temps dans ce passage, mais c'est pas grave, je suis là pour reprendre les sensations du KV, rien de plus. Les 52mn de l'année dernière, ce ne sera pas pour cette fois... 

Sortie de là, mon groupe en profite pour doubler un max de concurrent et nous débouchons sur les près. Fini les singles!
On s'enfonce bien malgré le damage de la neige. Les 100 derniers mètres D+ sont très long, on aperçoit le sommet au loin qui se rapproche tout doucement, le vent s'est levé, la température est nettement plus basse qu'en forêt. Tiens, ça me rappelle une grimpée au dessus de Pinsot tout ça...!!
Finalement, je termine les 1030m D+ / 4.6 km en 1H08'50". (136e scratch) 
Je ne m'attarde pas au sommet, je redescend sur le ravito à la station du Semnoz. 
Tente chauffé pour se changer, une bonne assiette de charcuterie / fromage et du vin chaud et de la bière à volonté. Ils savent bien recevoir aussi en Haute Savoie! 
Un KV qui mérite d’être fait même si la saison ne parait plus propice à ça.

Finalement, nous étions 2 BGSistes sur ce KV. Sébastien Y. était présent également et à fait un joli numéro avec une belle 8e place scratch et 1er V1. Bravo à lui!

Seb M.
 

Comments