Blog‎ > ‎

Échappée Belle Intégrale par Seb M. Incroyable défi!!

publié le 31 août 2019 à 05:08 par Membre Bgsa   [ mis à jour : 31 août 2019 à 05:13 ]
Échappée Belle 144 km / 11400 m D+, c'est fait!!
Pour un premier ultra, je n'ai pas choisi le plus tendre 😂
Engagés sur le grand parcours avec Didier en format duo, nous prenons le départ de Vizille vendredi matin à 6h.
Tout ce passe bien jusqu'au premier ravito (Arselle) au km 15 puis, peu à peu, Didier lâche du terrain et se sent de plus en plus fatigué. Nous arrivons au refuge de la Pra au km 28 er Didier est au plus mal. Nous prenons le temps de se ravitailler mais rien n'y fait. Nous repartons et au bout de quelques centaines de mètres , Didier décide d'abandonner et de retourner au niveau du refuge de la Pra. ( il se rendra compte un peu plus tard qu'il s'est fait piquer par un insecte à 3 reprise sur la jambe, sûrement une réaction allergique).
Du coup, la barrière horaire s'est très nettement rapprochée, et malgré cela, je décide de continuer seul. 
Je me lance en direction de la Croix de Belledonne, point culminant du parcours à plus de 2900m d'altitude. Je cravache un peu pour reprendre du temps sur la barrière horaire. Je recolle un groupe sur le chemin du refuge Jean Collet. Nous passons ensuite , ensemble, une bonne partie de la nuit. Cela me permettra de passer les grosses difficultés, du moins je l'espère 😂
La liaison Jean Collet -Habert d'Aiguebelle se fait bien, en discutant et en profitant d'un magnifique coucher de soleil sur la Chartreuse depuis le Pas de la Coche.
Au Habert, je vois Loïc (en mode bénévole), le président du club, je ne peux pas abandonner là!! 😂
Cette fois, la nuit est bien là, on met la frontale et direction Le Pleynet. Une liaison de quasi 17km avec deux grosses difficultés, le col de l'Aigleton et le col de la Vache. Dans ce dernier, le moral en prend un coup et les forces me manquent. Je suis à deux doigts d'arrêter. Au sommet, je me pose 2 mn et je reprend un peu d'énergie.
Nous passons malheureusement les 7 Laux de nuit puis en descendant sur le Pleynet, surprise! Didier est venu à mon niveau pour m'accompagner jusqu'au Pleynet. Le moral est reboosté, et cela me permet d'y arriver avec un peu d'avance pour me ravitailler et souffler un peu. 
Je repars à 3h50 du mat' et j'apprend que la BH de Gleyzin est reculé à 11h. Bonne nouvelle! 1h de plus, ce n'est pas négligeable 😁
La montée de la grande Valloire me fait terriblement mal, je reprends un coup moralement et physiquement, à ce moment là, c'est sûr, j'arrête à Gleyzin!! Au petit matin, j'arrive au 1er Chalet de la Grande Valloire et, surprise, les bénévoles offrent le café aux coureurs. Je m'arrête 20 mn et je bois un café.
Je repars et tout de suite je me sens mieux!! Un ultra, ca ne tient à pas grand choses!
Les premiers coureurs du 85 km arrivent déja ,ils ont tous un petit mot sympa pour me booster, ca fait du bien au moral!!
Didier remonte à mon niveau et au même moment, Sam (85km) passe.On l'encourage et Sam me dit de ne rien lâcher. 
En descendant sur Gleyzin, Cédric et Amaury du 85 km me doublent, on parle un instant, c'est cool de voir les copains!!
On arrive sur Gleyzin avec Didier à 09h45, je vois Raph et Jérôme au ravito qui m'encourage. 
Didier me donne rdv après Perioule pour rejoindre le Super Collet. 
Avant ça, il reste un monstre, le Moretan. Je vais mettre 3h pour le monter, 1400m de D+ et une descente tout aussi épuisante!!
A perioule, la fatigue est présente et le stress de la BH du Super Collet est là. Tony arrive 5mn apres moi au pointage. Il est sur le 85km et n'est vraiment pas optimiste pour la suite. On prend le temps de manger puis on tente tout de même d'arriver au super Collet avant 18h.
Je laisse Tony y aller, je ne pourrais pas le suivre, les jambes vont assez bien mais mes pieds commencent vraiment à me faire souffrir!!
Au pied, Jean-Marc et Didier sont présent pour m'aider à passer la Pierre du Carre. Le timing est serré, JM me mettra dans le rouge à plusieurs reprise, pas le choix, faut passer cette fichue BH!! Il fera un boulot énorme pour monter et descendre au Super.
Pari tenu, j'arrive à 17h45. L'orga nous laissera jusqu'à 18h15 pour repartir. Ouf!!
La famille est là, ca fait du bien au moral avant d'entamer la seconde nuit blanche 😱
JM reste avec moi pour m'aider à passer la liaison jusqu'à Val Pelouse. 
Au Ferices, je fait une micro sieste de 15 mn qui me fait un bien fou.
On repart avec JM pour Arpingon et la longue descente à Val Pelouse.
On y arrive à 01h20 du mat', 40 mn d'écart avec la BH. J'en profite pour refaire une micro sieste bien réparatrice.
Didier est là, il fera la fin avec moi.
Nous passerons la crête de la Perriere, le col de la Perche et le Grand Chat avant d'attaquer la longue descente sur le Pontet. 
La nuit passera bien grâce à l'aide de J-M et Didier!!
Nous arrivons à 07h40 au Pontet soit 20mn avant la BH!
Cette fois, dernière ligne droite , une montée de 400m D+ et une longue descente et je pourrais sonner la cloche.
La montée se passe bien mais la descente est interminable et la douleur aux pieds est terrible! Pas grave, on sert les dents!!
Au pied de la descente, il est 10h50, c'est gagné! On en profite pour marcher un peu et au loin j'aperçois Jonathan et son fils qui viennent à ma rencontre. Il vient d'arriver de vacances il y a qques minutes!! On finira les quelques centaines de mètres ensemble en discutant. A l'arrivée dans le Parc Rochette d'Aiguebelle, Didier m'accompagne sur la ligne. L'émotion est là, il y a du monde de chaque côté de la ligne, des encouragements. Au fond, j'aperçois la famille et les amis. Ils sont tous là!! Je suis vraiment ému!!
53H01mn après le départ, je franchi la ligne d'arrivée avec Didier.
Merci à toutes les personnes qui m'ont encouragé sur le parcours ou à distance.
Merci Jean Marc, Didier et Delphine pour l'assistance.
Pour finir, merci Belles Grimpes Skialp pour le dossard et Titi Kiki Chaussebien , pour les conseils et la tenue.
Bravo à tous les copains qui étaient engagés sur les différents parcours, tous finishers!!

Seb M.


ą
Membre Bgsa,
31 août 2019 à 05:08
Comments