Blog‎ > ‎

EB 2018 - Parcours des crêtes -

publié le 3 sept. 2018 à 01:48 par Membre Bgsa   [ mis à jour : 3 sept. 2018 à 06:25 ]

       Pour cette 2ème année de trail, je m’étais fixé comme objectif un cinquante bornes avec le « petit » parcours de l’Echappée Belle dans un coin de ma tête. Les organisateurs ayant eu la bonne idée de le modifier pour l’emmener à 57, c’est parfait surtout que les 10 bornes supplémentaires sont roulantes avec juste 1200+  ^^'
       Jour J. Toute la famille se lève et vient me déposer au départ où je rejoins Erwan et Olivia. Déjà un coucou à certains de la team BGSA qui sera, malgré les conditions météo, présente à chaque ravitos en grande forme et toujours là pour t’assister et te rebooster.
L’objectif pour moi, n’ayant encore jamais pratiqué ce format, est simple ; arriver à Val Pelouse en bon état afin de réussir à boucler le tracé sous les 11h.

       Départ dans les rues d’Allevard, tapage dans la main de mes enfants, je pars à mon rythme et continue comme ça jusqu’au Super Collet où le 1er accueil des copains est top !


       P’tite pause pour se recharger et c’est reparti dans les méandres du brouillard présent tout au long du parcours (du moins sur la partie la plus propice au panorama). Voyons le bon côté, on ne souffre pas de la chaleur et ce n’est pas comme si on ne connaissait pas le paysage.
       Montée et descente de Claran toujours à mon train et passage à Pré nouveau où Seb me refait le plein d’eau. Je repars, enquille les écouteurs et attaque la montée des Férices avec du bon gros son bien lourd dans les oreilles ! Je rattrape du monde, souris aux anges et balance la tête au rythme de la zic. Plaisir total ! J’arrive derrière un coureur « San Angelo » qui monte bien aussi. Il me propose de passer mais je reste calé derrière lui en expliquant que de suivre un Saint m’emmènera plus facilement au ciel. Après les Férices, je quitte mon Saint pacer qui bloque un peu et monte jusqu’à l’Arpingon bien mieux que lors ma reco où j’avais souffert trois semaines auparavant. Néanmoins, les adducteurs commencent à tirer et la partie roulante entre Perrière et Val Pelouse où on peut bien allonger sera un vrai bonheur pour moi et ces derniers. 

       2ème ravito à la « maison » ! La famille est là et je m’arrête vite fait pour les saluer. Pas assez apparemment si j’en crois les hurlements quelques mètres plus bas de la team qui m’indique le ravito. Aussitôt, j’y file et prend le temps de boire une soupe pendant qques étirements. Le pote Yoann est là pour me recharger en gels et compotes. Le premier objectif est atteint ; je suis bien dans ma course, je me fais plaisir et je suis prêt à attaquer l’inconnu sereinement.



       Je salue tout le monde et repart avec Yo qui m’accompagnera jusqu’à la moitié de l’ascension du col de la Perche ! Trop bien de l’avoir devant moi car la remise en route n’est pas si simple mais ça avance. S’en suit la partie du grand Chat où ma bonne gestion me permet de relancer sur toutes les parties roulantes et ça file jusqu’au Pontet dans le même esprit ! 

       Dernier ravito où Mo est là, bonne surprise de le revoir après ses multiples péripéties mais dommage, ce n’est pas le moment pour bavarder ! Pourtant, l’esprit commence à vouloir se disperser… Heureusement, je croise Jé qui après m’avoir filé qques conseils pour bien finir me pousse à repartir, tout comme Sam qui finit de me jetter hors du ravito !
Et c’est reparti pour la dernière section qui, contrairement au profil, s’avèrera la plus dure. Dès la montée vers le fort de MontGilbert, j’ai les adducteurs qui font vraiment la gueule… Je monte mais ça fait très mal. Je croise Lio qui redescend, il m’encourage et c’est toujours bon à entendre.           Montée finie, je soulage les cannes en relançant sur la partie haute jusqu’à la descente finale. Aïe, ouille, j’ai mal partout ! Jambes, genoux, pieds et même le bide s’y met. Une seule envie : ralentir et marcher. Mille excuses me traversent la tête comme de me changer pour enfiler le maillot BGSA mais non, je ne lâche rien !!! Je me mets en mode Off et trace jusqu’en bas tant bien que mal. Ça tient, ça tient, ça tient et enfin… l’arrivée au loin avec ma p’tite tribu qui m’attend et qui m’accompagne dans les derniers mètres de ce Parcours des crêtes que je boucle en 10h03 ! Inespéré.


       50ème scratch. Une cerise sur un bon gros gâteau agrémenté de beaucoup de plaisir, un peu de souffrance, de rien lâcher, de tout donner et de joie de croiser tous ceux au bord des sentiers ! Puis une très grande satisfaction sur ma gestion de course qui m'aura permis de faire des bonnes montées et de relancer sur l'intégralité du parcours !

Orga et ravitos au top !


Un très grand bravo à Erwan, super costaud, qui finit en moins de 9h à la 22ème place et à Olivia, excellente 3ème féminine (1ère V1) qui monte sur la boîte mais il en est de tradition chez les Bouzon ;-)
Félicitations également aux copains du 85km qui ont tous envoyés !

BGSA powaaaaa

Jerem'
Comments