Blog‎ > ‎

Duathlon de l'Alpe d'Huez

publié le 2 août 2018 à 13:42 par Membre Bgsa   [ mis à jour : 2 août 2018 à 13:49 ]
 Ce mardi 31 juillet avait lieu le duathlon de l'Alpe d'Huez. Une épreuve calquée sur le principe du triathlon en enchaînant 3 efforts avec seulement 2 disciplines: la course à pied et le vélo.
Après une première approche de cette discipline trois ans plus tôt sur le duathlon d'Albertville, je voulais tenter un format un peu plus compliqué mais qui reste finalement assez court. 
Niveau logistique, après avoir déposé ma seconde paire de baskets à l'Alpe d'Huez, je redescends en vélo au parc de transition pour le déposer.
Les règles restent les mêmes que celles du triathlon (transitions strictes sous l'oeil des arbitres, drafting interdit) avec toutes les pénalités qui en découlent.
16H: Départ sous une chape de plomb, l'air y est irrespirable. Une première boucle de 6.5 km avec 100m D+ qui est rendu compliquée par cette chaleur. A mi-parcours, après un départ assez rapide, l'allure générale se calme et je décide d'en faire de même. Je boucle le circuit en 31mn.
La transition CAP-Vélo se passe rapidement, un petit plat de 1 km et nous voici déjà au pied de l'Alpe d'Huez.
c'est parti pour 13,8 km d'ascension.
Les deux premiers km à plus de 10% de moyenne assomment la plupart des concurrents, moi y compris. 
Je me met à saigner du nez juste avant la Garde, un des ravitos du parcours. J'en profite pour prendre une bouteille d'eau, m'arroser et boire. Cela me fait un bien fou, additionné à une pente moins forte, je retrouve un rythme qui me permet de reprendre beaucoup de places tout au long de la grimpée. Pas mal de gens sont au bord de la route pour nous encourager, les jambes sont bonnes, les voyants sont au vert pour que cette montée finisse bien. 
Arrivé juste avant le sommet, je lève légèrement le pied pour passer en vélocité et préparer cette fameuse transition Vélo-CAP tant redoutée par les triathlètes. Je termine la grimpée en 1h11mn, les 15 km en 1h15mn.
La seconde transition se passe aussi bien que la première, pas d'erreur, pas de pénalités. Je rechausse les baskets pour la dernière boucle de 2.5km. Un simple aller-retour. A mon grand étonnement, aucune sensation de "grosses cuisses" mais plutôt le cardio qui à du mal à monter. Finalement, les sensations reviennent sur la fin, surement le temps de chauffe!! Une dernière côte et me voici sur le fameux tapis bleu et, au bout, l'arche d'arrivée. Un super moment où finalement tu ne ressens plus rien, juste du bonheur!
Je termine en 2H01'24".
122e sur 330 finishers et 380 partants. 
Heureux de mon résultat sur un duathlon international et très relevé. 
Une très belle expérience qui donne envie de recommencer le triple effort sur ce format, mais sur une distance plus longue.
Séb M.






ą
Membre Bgsa,
2 août 2018 à 13:42
ą
vélo.png
(948k)
Membre Bgsa,
2 août 2018 à 13:42
Comments