Blog‎ > ‎

Dent de Cons, Arcalod, Chaurionde et Sambuis. 14-09-19

publié le 18 sept. 2019 à 02:10 par Manu Barbier
Une sortie longue et un peu technique nous ferait du bien avec Stèph à 3 semaines de la Els 2900.

Matthieu nous propose un parcours sympa dans les Bauges en vue d'une prochaine tentative des 14 X 2000 du massif.

Nous voilà donc tous les 3 au hameau des Combes, derrière le col du Tamié.

Le premier sommet sera la Dent de Cons avec une approche...raide voire très raide dans les pente d'herbes qui remontent vers l'arête.

A quelques encablures du sommet, ça se redresse vraiment, j'ai déjà zippé un peu, pas confiance du tout en mes chaussures et pas envie de rester coincé plus haut, je fais une "Manu"...Je dit aux copains que je rebrousse chemin... Matt ne peu plus redescendre d’où il est, steph tente de me persuader de prendre un autre passage qui lui semble moins raide...Je leur dit de continuer que ce n'es pas grave.

Je commence à redescendre, enfin essayer, puis, je me dit que je ne suis qu'une grosse niare, je fait demi tour et grimpe les pentes jusqu'à eux...Bon, de l'escalade en plantant les doigt dans la terre c'est vraiment pas mon truc...

Nous débouchons sur l'arête à la Pointe de Cruessajran, à une dizaine de minute du sommet que l'on rejoins sans trainer. (déjà 15' de perdues par ma faute)

Descente sur un single tout en zigzag puis piste et route jusqu'à Seythenex.

Là, nous faisons le plein d'eau car ça va chauffer puis nous remontons le torrent de St Ruph par la piste.

Ensuite c'est le sentier du Pas de l'Ours que l'on quitte pour lorsqu'il bifurque plein nord pour remonter à vue, les raides pentes surchauffées du col de Curtillet.



AU col Matt commence à ressentir son traditionnel coup de chaud. Une petite pause s'impose.



S'en suit l'arête Nord de l'Arcalod.







Bien sympa avec quelques passages gazeux dont une désescalade bien expo.



Arrivé au sommet je sort mon petit sandwich que je partage avec les copains, Steph nous avait offert des petites pommes de terre en robe des champs un peu auparavant. Matt..et bien Matt il a même pas de sac, juste deux gourde dans le short et quelques graines ;-)







Nous sommes obligé de descendre jusqu'aux Chalet d'Orgeval pour faire le plain d'eau et MAtt va de moins en moins bien...

Nous remontons en direction de Chaurionde tranquillement pour voire si ça va passer mais non, ça empire...il nous quitte pour prendre la direction de la station de Seythenex et avec Stèph, nous continuons a monter, mais pas trop vite car la chaleur est bien forte.



AU sommet de Chaurionde nous ne trainons pas car nous sommes envahie par des fourmis volantes et nous filons en trottinant jusqu'au pied de l'arête Sud de la Sambuis.



Parlons en de cette arête Sud...Alors que je l'avais parcourus début des années 2000 avec Christophe puis un autre copains, j'ai pris 2 but ses dernières années avec la peur de me fourvoyer dans un mauvais passage...Il fait pas bon vieillir ;-)



Du coup, arrivé au pied, alors que Stèph se pause des questions sur l'endroit ou grimper, je part  direct en lui disant que c'est par là et que de toute façon ça passe partout ;-)


Nous rencontrons vite les goujons récemments posés pour une course de ski alpi et le premier pas passé, ça monte vraiment bien.


La fin est bien sympa par l'arête rocheuse avec de sympa petit pas d'escalade.

Enfin le dernier sommet du jour est atteints.

Plus qu'à redescendre jusqu'au hameau des Tissots puis remonter en direction des Combes.

Matt viens en voiture à notre rencontre pour nous éviter les 2 derniers kil sur la route, il faut dire qu'on en a un peu pleins les baskets. 9h25, 38 km et 3600m de déniv...Une bonne prépa.


Comments