Blog‎ > ‎

Arete à Marion aux Pointes de la Blonniére: 26-08-2018

publié le 29 août 2018 à 06:19 par Manu Barbier
C'est avec Loïc que je me rend au Col des Aravis.

L'objectif du jour : Les Pointes de la Blonniére par l'Arête à Marion.

Nous remontons efficacement la combe, qui est une grande classique de ski de rando, jusqu'au verrou situé au 2/3 de la face.

De là, une bonne vire sur la gauche donne accès au départ des 3 premières longueurs permettant de gagner l'arête.



La première longueur est facile mais, la pluie-neige de la nuit, oblige à monter pleine dalle car ça ruisselle dans la bonne et large fissure verticale...Je troc les "baskets" pour les chaussons...c'est tout de suite plus facile. Loïc fera de même.

Beaucoup de spits sur ces 2 longueurs facile, ce qui facilite notre progression en corde tendu.

La 3ème longueur comporte le pas de la voie avec une cheminée en 5 de quelques mètres...mais qui est bien grasse et humide aujourd’hui.

Loïc se cale dans les gradins herbeux un peu plus bas pour m'assurer dans ce passage de pure "ramonage". ;-)

Quelques Lapiaz et pentes d'herbe faciles nous amènent sur le fil de l'arête.


La suite déroule bien sans être jamais dure et le rocher est plus que correct même si il ne faut pas tirer sur n'importe quoi.




On peu enchainer deux longueurs corde tendue a chaque fois avant de se redonner du matériels, ça va assez vite.










La fin devient plus "gazeuse" avec deux belles dalles à remonter.





























Puis, la dernière longueur vraiment sympa avec un départ sur le fil puis une bascule dans la face avec un jolie vide en dessous ou il faut bien choisir ses prises ...cette partie doit continuellement évolue en bien ou pire suivant ce qui part dans le vide...




Une escalade plus commode permet de déboucher sur une des Pointes de la Blonniére, le sommet principal est situé de l'autre côté du profonde brèche.




Nous changeons nos chaussons contre les baskets et descendons d'abord précautionneusement les pentes d'herbes légèrements saupoudrées de blanc.




Nous visons vite là au le soleil à déjà fait son œuvre et arrivons rapidement à la brèche donnant accès au col.




Quelques goujons sont là pour sécuriser le passage mais ce n'est vraiment pas dure.




DU col,une fois le short et débardeur ressortie nous descendons en trottinant jusqu'au parking.




Une jolie course à faire et refaire. :-)
Comments