Blog‎ > ‎

26/11/17 Finale des montées aux refuges

publié le 29 nov. 2017 à 13:13 par Membre Bgsa
Dimanche matin, une poignée de BGSistes ( je n'ai pas le nombre exact et je ne voudrais pas oublier quelqu'un :-) ) se sont lancés à l'assaut de la croix du Léat depuis Pinsot pour la traditionnelle montée aux refuges. 
Le départ était échelonné entre les randonneurs (sans chrono), les "musclés" qui veulent jouer, mais pas trop, et les "méchants" qui souhaitent se tirer la bourre au max!

Pour ma part, c'est une première montée aux refuges, je découvre. Ce sera juste un départ "musclé" après un an sans KV...

Nous sommes 2 du BGSA ( Caro et moi) pour le départ de 09h30. Le départ est donné par Gilbert, les 200 premiers mètres se passent sur le bitume, histoire de se chauffer un peu. On tourne à gauche et c'est parti pour la rigolade. Très vite, Caro et moi, nous nous plaçons aux deux premières places. Au bout de 400m, après un passage glissant, je décide de passer Caro et de continuer à mon rythme, juste pour voir si je vais tenir longtemps. Je me retourne, plus personne. Je ne m'enflamme pas trop car je sais bien que je n'ai pas mon meilleur niveau mais je décide de garder un rythme soutenu, histoire de taper un peu dedans et ,surtout, de ne pas se faire rattraper par les "méchants", partis à10h!  
On est au BGSA quand même! Lol! 

Un peu plus haut,je croise Daniel et quelques autres randonneurs. On quitte les sentiers "propres" pour commencer à monter dans la neige. Ca commence a piquer un peu mais la pente s’atténue et me permet de relancer un peu. Il ne fait pas froid, le soleil pointe le bout du nez, conditions parfaite pour terminer ce KV!

Je croise Guylaine dans des pentes qui redeviennent plus fortes ainsi que l'épaisseur de neige! Je lève un peu le pied car je sens bien que j'ai assez d'avance pour terminer tranquille et préserver mon genou qui m'a tant posé problème cette année.
A la sortie de la forêt, j’aperçois le sommet de la croix du Léat. On touche bientôt au but!
Le final est totalement à découvert, le vent est terrible et la température est glaciale (-10°C selon certaines montres). Ma gourde souple est gelée, la trace est faites ( merci Stéphane!) mais les derniers mètres me paraissent interminable! J'en termine finalement, frigorifié, en 1h14'51", Caro en 1H18. Objectif atteint, les "méchants" ne nous ont pas rattrapés!


On terminera tous ensemble à Pinsot autour d'un bon repas avec une bonne ambiance. Je reviendrai, c'est sur!! 
Merci aux bénévoles et à Gilbert! 

Séb Martinet




ą
2.png
(1363k)
Membre Bgsa,
29 nov. 2017 à 13:13
Comments