Blog‎ > ‎

20/01/2019 - Belle Etoile C

publié le 25 janv. 2019 à 02:38 par Membre Bgsa   [ mis à jour : 25 janv. 2019 à 02:40 ]

Le « C », c’est pas que pour Cadet ! Ca marche aussi pour C-nior !

 

1050m+, 40 inscrits, 10 seniors/masters, 3 seniors/vétérans H. Le podium est assuré donc tranquille ! Enfin, vu que c’est court, cela va être rapide !

 

Bien évidemment, ça part très vite et vu le mur sur la piste rouge du départ, les cuisses couinent à cause de mon échauffement express. Les copains du parcours A et B tricotent au bord. Alors il faut faire bonne impression.

Au sommet du mur, un peloton de 10 djeuns se détache. J’essaie de m’accrocher mais les poumons en overburn me disent de réduire un peu le rythme. Je me retrouve avec 3 ptiots qui enchaînent et ne lâchent rien : Petites relances après les conversions et vas-y que je te coupe la trace dans la conversion des fois que tu imagines doubler !! tsss … Je me marre.

2-3 spectateurs nous encouragent dont un jeunot : « Allez les jeunes ! Allez ! … Allez Msieur ! » Oh le bâtard !!!! Le coup de bâton n’est pas loin de partir ! :-D

Sur le plat de la fin de la première montée, la glisse et l’ »expérience » font la différence. J’en remets une couche sur la manip’ et sur la descente tout schuss.

On repeaute au Merdaret. J’ai ma manip d’avance pour la montée.

Courte montée suivi d’un looooonnng faux plat montant et descendant. « La glisse, la glisse, on te dit !! »

Mini descente en traversée et on reprend une partie de la montée du début. Je paie un peu mon départ rapide mais je résiste. Strava le confirmera (même temps sur les 2).

On en profite pour prendre un tour à une participante en mode découverte. Bravo !

Nous poursuivons avec le portage sur l’arête de Roche Noire. C’est vraiment top de pouvoir faire une belle arête sur un petit parcours.

Je me refais un peu. On court avec les crampons. On les enlève. On descend sur la neige dure. On a les jambes qui flageollent. Normal quoi !

Dernier repeautage côté Pleynet pour les 90 derniers m+. C’est le moment de tout donner. Dur quand même sous Le Soleil.

 

Dernière descente à fond pour le plaisir, sous les cris de gilets jaunes « Attention cailloux à droite ! A gauche ! A gauche ! ». On maintient la vitesse sur la piste bosselée et dure, même si les jambes hurlent à la mort ! Ca vaut le coup : je fais un meilleur temps que le vainqueur sur cette descente.

Epingle à cheveux, 2 pas de skate et c’est fini ! Pfiouuu !

 1h48, 12e/33

Et une victoire en sénior en prime ! Facile ! ;-)

Bien content ! C’est le genre d’épreuves pas trop longue qu’il me faut. Rapide, courte, fractionnée, technique, …

 

C’est ensuite bien sympa d’attendre les copains qui défilent les uns après les autres avec le smile fatigué.


Sylvain

Comments