Bénévolat‎ > ‎

Valeurs


    • La dignité découlant des droits fondamentaux de toute personne 
    • La citoyenneté avec les droits et obligations qui en résultent 
    • La non discrimination de cette minorité que représentent les handicapés 
    • La solidarité, pour la mise en oeuvre d'un accompagnement adapté 
    • Le droit à la compensation par d'autres moyens humains, techniques, financiers 
    • La participation des usagers et de leurs familles à l'élaboration et à la mise en oeuvre de projets associatifs et d'établissements

Promotion de la charte éthique et déontologique
Adhésion des associations membres de l'Unapei à la charte de l'accompagnement de la personne handicapée intellectuellement. 

Charte de la Dignité des personnes handicapées mentales 

La Charte pour la Dignité des personnes Handicapées Mentales a été adoptée à Brest, par le Congrès de l'UNAPEI, le 20 mai 1989. 
La personne handicapée mentale est citoyenne à part entière de France, d'Europe et du Monde. 
La personne handicapée mentale bénéficie des Droits reconnus à la personne humaine. 

      • Droit à la vie ; 
      • Droit à l'éducation et à la formation ; 
      • Droit au travail et à l'emploi ; 
      • Droit au logement ; 
      • Droit aux loisirs et aux sports ; 
      • Droit à la culture ; 
      • Droit à l'information ; 
      • Droit à la santé ; 
      • Droit à des ressources décentes ; 
      • Droit de se déplacer librement. 

La personne handicapée mentale remplit les devoirs auxquels tout citoyen est tenu. 
Les obligations de la société envers la Personne handicapée mentale sont : 

  •  de lui donner les moyens adaptés à la nature et au degré de sa déficience qui lui permettent d'exercer ses droits et d'accomplir ses devoirs ; 
  •  de veiller à ce qu'elle soit connue et respectée ; 
  •  de lui apporter la protection qui la mette à l'abri de toute exploitation. 
LA DIGNITE DE LA PERSONNE HANDICAPEE MENTALE ET LA SOLIDARITE DE LA NATION ENVERS ELLE ET SA FAMILLE SONT UNE PRIORITE 

extrait du Manifeste pour la Dignité des Personnes handicapées et mentales et de leurs familles du 27 juillet 1995.