Plan d'activité

Plan d’activité
Le plan d’activité est commun à l’ensemble des médecins du travail.
Il concerne l'ensemble des entreprises adhérentes.


Depuis 2000 il comprend trois actions :

1 L’action préventive dans les entreprises : c’est l’objet de la convention avec l’ARACT dont les ergonomes conduisent avec les médecins des analyses de situation de travail et des études ergonomiques, afin de proposer des améliorations.
2 La surveillance médicale des salariés qui ont été exposés au cours de leur cursus professionnel à des substances cancérogènes : des bilans spécialisés peuvent être réalisés grâce à une convention avec le service de pathologie professionnelle du CHI de Créteil.
3 Le maintien dans l’emploi des salariés menacés d’inaptitude à leur poste, en coopération avec l’axe maintien du PDITH. Le service participe à chaque réunion de la « cellule maintien dans l’emploi » de Seine et Marne.


L’évolution du plan d’activité en 2005-2006 ajoute trois nouvelles priorités :

1) L’action d’information des entreprises en matière de prévention des risques professionnels et de réglementation en santé au travail. Trois réunions d’information sur la mise en place du document unique d’évaluation des risques professionnels ont été organisées en 2005 avec un ergonome externe au service.
Cette action est poursuivie en 2006, avec des réunions proposées en fonction de la demande sur des thèmes particuliers (évaluation des risques et réglementation, TMS, maladies professionnelles...)

2) Repérage des substances CMR : l’objectif est de parvenir à un repérage le plus exhaustif possible des situations à risque parmi les entreprises surveillées :
- en sollicitant les employeurs
- en approfondissant l’analyse des FDS et le travail en entreprise.
Ce travail est mené en coopération avec la CRAMIF.

3) Surveillance des intérimaires : notre service est à l’origine du groupe de travail mis en place en 2005 sur le bassin d’emploi de Marne la Vallée, avec le concours du médecin inspecteur régional du travail.
Il a pour objectif
1 de développer les échanges entre médecins du travail des entreprises utilisatrices et des entreprises de travail temporaire, afin de mieux connaître les postes de travail et repérer les risques auxquels sont exposés les salariés intérimaires.
2 de développer le dialogue avec les ETT
3 d’améliorer l’organisation et la cohérence du suivi médical des salariés intérimaires entre les différents services de santé au travail.


Ces objectifs correspondent à la demande que nous percevons à travers les contacts avec les salariés et les employeurs (information, aide à la résolution de situations difficiles, appui face aux obligations en santé et sécurité au travail). Ils nous semblent répondre à l’évolution nécessaire de la pratique dans un service de santé au travail.

La plan d’activité fait régulièrement l’objet d’un bilan devant l’Assemblée générale de l’Association et la commission de contrôle.
Comments