Visite du jardin à l'arrivée de l'hiver (novembre 2015)

Photos

Le samedi 21 novembre 2015 c’était la journée consacrée au jardin de la Carterie.

Je suis nouvelle à l’ADDA et, je voulais en savoir un peu plus sur cet endroit, ce qu’il s’y fait et son fonctionnement.

Car, un jardin en plein centre-ville de Nantes avec des poules, des chats, des ruches et donc des abeilles ça mérite qu’on s’y intéresse!

Une visite et un repas au jardin étaient prévus, mais au regard de la météo le repas s’est déroulé au local de l’ADDA.

Quand je suis arrivée, il y avait une grande table déjà prête et une vingtaine de participants s’activait à la préparation du déjeuner.

Il manquait une table, pas de soucis en 30 secondes une table est préparée!

Nous avons donc partagé les crudités, tartes salées, poulets, et plats chauds apportés par chacun. Un vrai festin, une vraie dégustation de nouvelles saveurs comme le plat de patates douces préparé par Alain.

Même chose pour les desserts et l’excellente salade de fraises, bananes et raisins préparée par Esther et Louise, avec les fruits récupérés au MIN le matin même.

Un peu de rangement et, nous avons enfilé nos bonnets et écharpes pour nous rendre au jardin, qui se cache au fond d’une impasse comme un havre de paix à quelques mètres seulement d’une grande rue de Nantes.

C’est un lieu calme, en retrait de l’animation urbaine.

A l’entrée sur la minuscule barrière, il y a un petit panneau qui se tourne et qui informe les visiteurs d’où se trouvent les poules.

On peut y lire : « attention poules dangereuses en liberté » ou « les poules sont dans leur poulailler ».

Nous avons pris du thé et du café et dégustés une excellente tarte aux pommes ainsi qu’un délicieux pain d’épice que vous devez tous connaître!

Puis c’était la découverte de chaque coin du jardin, les bacs de cultures des uns et des autres, le magnifique panier en osier réalisé à l’aide d’un maraîcher permaculteur lors d’un atelier collectif, le poulailler, les poules et les ruches.

Tous les jours des bénévoles assidus viennent ouvrir le poulailler le matin et le refermer le soir, pour que Grisette, La Rouquine ou douce ainsi que Phèdre dite fifi profitent également du jardin.

Autour des bacs des échanges se sont spontanément mis en place, questions, incertitudes sur les modes de culture de telle ou telle plante, partage de connaissances.

Nicolas a présenté son lombricomposteur.

Il nous a ouvert la boite magique pour nous montrer les différentes étapes de la décomposition de ses déchets et nous expliquer comment il l’avait construite.

Chez lui, il met la boite dans sa cuisine.

Ce mode de gestion des déchets est réalisable et viable pour ceux qui souhaitent l’utiliser.

Nicolas a gentiment répondu à toutes nos questions et nous a donné pleins de conseils, comme de ne pas mettre de citron par exemple dans le compost.

Enfin, Anne, Geoffroy et Alain, apiculteurs présents, nous ont présenté les 4 ruches et le coin de jardin qu’ils ont spécialement aménagé pour les abeilles.

Des ruches en pleine ville c’est extraordinaire!

Cinq apiculteurs passionnés, Angélique, Anne, Oriane, Alain et Geoffroy y récoltent le miel qui est en vente à l’ADDA.

En 2014, au concours organisé par le Conseil Général, le miel de l’ADDA a remporté la médaille d’or de la catégorie premier miel.

Les apiculteurs nous ont parlé de leur projet initial, de l’installation des ruches et de leurs contraintes, comme le choix de l’exposition des ruches à l’Est qui est favorable à la sortie des abeilles, ou la réalisation d’un petit bassin d’eau à proximité.

Ils nous ont expliqué leur activité, et répondu à nos questions, c’est passionnant.

Ils ont évoqué la fragilité des abeilles et les risques qu’elles encourent face aux frelons, aux varoas et aux pesticides notamment.

Ces deux heures passées avec des passionnés au jardin ce samedi 21 novembre, me donne l’envie de participer à ce jardin collectif. J’ai hâte d’en apprendre plus sur la gestion des ruches mais aussi du jardin. Et contrairement à ce que l’on pense, il est possible d’aller au jardin même en hiver. Il y a toujours quelque chose à faire ou peut être quelqu’un à rencontrer. Et puis c’est tellement ressourçant ce coin de nature en pleine ville.

Je remercie les organisateurs du groupe jardin ainsi que tous les participants de ce samedi partagé dans la bonne humeur et au grand air.

Merci aux photographes Louise et Sylvie.

Le jardin est situé au fond de l’impasse au 5 rue de la Carterie à Nantes.

C’est une copropriété dont l’entretien a été confié à l’ADDA et à l’Association Carterie Châteaulin, certaines obligations en découlent. Les adhérents de ces associations sont les bienvenus. Le groupe du jardin de l’ADDA accepte les nouveaux bras et les idées, n’hésitez pas à vous inscrire, le jardin doit vivre grâce à nous tous.

Pendant les heures d’ouverture le composteur est accessible à tous.

Du lundi au vendredi le jardin est ouvert de 10h à 19h.

Le samedi de 10h à 18h.

A bientôt au jardin, Florence.