Accueil‎ > ‎

Un peu d'histoire...

Connaissez-vous bien l’ADDA ?

Situé au cœur du quartier « Bellamy Saint-Félix », le Local est à la croisée des chemins des adhérents et futurs adhérents de  l’ADDA.


Un soir de décembre, quelques amis et connaissances se serrent autour d’un bon feu de bois. Ils se réunissent pour discuter d’un sujet ô combien important : le réchauffement climatique. Comment peuvent-ils changer leurs habitudes alors que le monde se désole sous la surproduction et la surconsommation des sociétés industrialisées ? Peuvent-ils rester là à mener leur vie sans rien changer alors qu’un bouleversement climatique se prépare ? Ils pensent à leurs enfants et à ceux des autres. A la lueur de la flamme, ils posent les premiers jalons de l’ADDA qui ne porte pas encore son nom : l’association sera le porte-parole de tous ceux qui s’engagent à satisfaire leurs besoins actuels sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

On est alors en …2008.

L' Association pour le Développement Durable par l’Alimentation : ADDA

En Norvège en avril 1987, le cadre du développement durable est posé : "répondre aux besoins du présent et particulièrement aux besoins essentiels des plus démunis, dans le souci de préserver les générations futures, c’est-à-dire la possibilité pour nos enfants et ceux des autres de répondre simplement à leurs besoins à venir".

A Nantes en 2008, L’ADDA s’engage pour les générations à venir.

<< Aujourd’hui, restaurons demain. >>

A Rio en 1992, les états des pays riches se sont engagés à stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation dangereuse du système climatique.

A Nantes en 2008, L’ADDA s’engage dans la lutte contre le changement climatique.

ALORS……..

Dur, dur d’être Durable ?
En ouvrant à tous l’accès à une alimentation respectueuse de la nature humaine à un prix juste,
En privilégiant une agriculture respectueuse de l’environnement,
En s’approvisionnant dans un ordre d’abord local, régional, national, européen puis mondial,
En luttant contre le gaspillage des surproductions de denrées alimentaires,
En conservant une indépendance économique et politique.

Insoutenable, la légère de l’être ?
En soutenant un regard sur tous les hommes et les femmes de notre entourage, handicapés et non-handicapés ; exclus et non-exclus ; malades et non-malades,
En soutenant un fonctionnement basé sur le don de temps, d’objets et de services,
En soutenant une association de citoyen-ne-s responsables qui prend conscience de son cadre de vie : modes de déplacements, de consommation, pratiques alimentaires.

Lors de l'assemblée générale extraordinaire du 20 mars 2011, l'ADDA a laissé de côté ses oripeaux de chez Dédé (Développement Durable).
Nous avons 'grandis', il est temps de voler de nos propres ailes. Nous avons largement montré que ce que nous faisons n'a pas vraiment à voir avec "la croissance verte", "le greenwashing" ou le "développement durable". Ni d'ailleurs spécialement avec l'économie sociale et solidaire, la décroissance, l'environnementalisme, ou n'importe quoi d'autre. En fait, nous n'avons pas (besoin) d'autre étiquette que "AujourD'hui, restaurons DemAin".
Notre seul étendard est l'humain, à sa juste place sur Terre.

Lors de l'assemblée générale extraordinaire du 24 janvier 2016, l'ADDA a changé ses statuts et passe à un mode de fonctionnement collégial. Voir compte-rendu.