Nouvel Ensemble Orchestral Nantais - NEON


Accueil > Concerts

Dimanche 29 juin à 17 H 00 Eglise Saint-Gilles de Pornic


Entrées : 10 € , billetterie sur place.

Tarif adhérents ACAP, étudiants : 8 €

Moins de 18 ans : gratuit

Réservations des places : Office du tourisme - 02 40 82 04 40

                                        Espace culturel Leclerc - 02 51 74 79 50

 

 

En 2004, Simon Rigaudeau, un jeune chef encore étudiant au Conservatoire National de Région de Nantes,  prend l'initiative de fonder un nouvel orchestre dans la région nantaise. Pour ce faire, il s'entoure d'étudiants et de jeunes professionnels et organise des concerts pour lesquels il invite des solistes de grand talent dont certains lauréats de concours internationaux. Devant le succès rencontré auprès du public très demandeur de cette formule artistique, le jeune chef planifie une deuxième puis une troisième saison auxquelles le public répond à nouveau présent. Dès lors, NEON construit son espace dans le paysage musical ligérien au fil de programmes et de saisons très variées.

SYMPHONIE N°40 de Wolfgang Amadeus MOZART

Écrite par le musicien trois semaines après la symphonie n° 39, elle est achevée le 25 juillet 1788 (ses trois dernières symphonies, dont celle-ci, sont terminées en moins de deux mois). Les circonstances précises de sa composition restent inconnues (peut-être une commande ?).

La partition en a été remaniée après 1791 par l'ajout d'une partie de clarinettes, ce qui est inhabituel dans la symphonie classique. Elle ne semble pas avoir été jouée du vivant du  musicien. Le manuscrit a appartenu un temps à Johannes Brahms. 

La "quarantième" est dans un ton et une atmosphère tous différents. Après des moments épiques de spiritualité dans la tonalité Mi bémol, Mozart développe en Sol mineur un sentiment tragique et angoissé. Probablement, la perte d’une fille en bas âge et l’impopularité dont le compositeur souffrait l’a-t-il poussé à exprimer sa douleur dans sa symphonie. Elle est aujourd’hui immensément populaire, de loin la plus jouée du compositeur, et même l'une des œuvres de musique classique les plus jouées aujourd’hui ; la véhémence géniale de son artisanat furieux plaît énormément de nos jours, alors qu’il y a un siècle, on la considérait comme une charmante œuvre galante.

Elle comporte quatre mouvements.

1.            Molto allegro

2.            Andante

3.            Menuet & Trio

4.            Allegro assai

 

SIEGFRIED-YDILL de Richard WAGNER

En dehors de ses opéras, Wagner a composé relativement peu de musique : une seule symphonie (écrite à l'âge de 19 ans), quelques ouvertures, chorals et pièces pour piano. Parmi ces œuvres, la seule qui soit encore couramment jouée est l’Idylle de Siegfried, une merveilleuse pièce de musique de chambre écrite pour l'anniversaire de sa seconde femme Cosima, souvent jouée aujourd'hui sous sa forme symphonique. L’Idylle réunit plusieurs motifs de la Tétralogie, bien qu'elle n'en fasse pas partie. Par surprise pour sa femme, Wagner demanda à des amis musiciens de l’interpréter sur le perron de la maison familiale au retour d’une sortie dominicale.

 

PETITE SYMPHONIE POUR INSTRUMENTS A VENT de Charles GOUNOD

La Petite Symphonie est une œuvre de Charles Gounod écrite pour instruments à vent (une ou deux flûtes, deux hautbois, deux clarinettes, deux cors et deux bassons) en 1885. Gounod a écrit deux symphonies pour orchestre classique plus de 30 ans auparavant, dont seule la première est passée à la postérité. 

Elle est dédiée au flûtiste Paul Taffanel qui a fondé un ensemble de musique de chambre pour vents en 1879.

Elle comporte quatre mouvements.

              Adagio et allegretto

              Andante cantabile

              Scherzo

              Finale